Kiwix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiwix
Image illustrative de l'article Kiwix
Logo

Image illustrative de l'article Kiwix

Première version 2006
Dernière version 2010 (0.8)
Version avancée 0.9 (2012)
Écrit en C++, XUL, XBL, JavaScript
Environnements Multiplate-forme
Langue Multilingue
Licence GPL v3
Site web http://www.kiwix.org

Kiwix est un logiciel libre permettant de consulter des contenus issus du Web hors-ligne. Il permet notamment de rendre accessible le contenu de Wikipédia, petites illustrations comprises, en permanence aux personnes ou institutions n'ayant pas d'accès à Internet, que ce soit à titre permanent ou temporaire (déplacements ferroviaires, aériens, ou dans des zones non couvertes, par exemple), conservé sur une simple carte SDHC.

À la date du , le logiciel comporte un indice de satisfaction de 97 %[1] sur le site SourceForge.net.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Kiwix affiche un article Wikipédia sur l'écran d'un XO-1

Le logiciel est disponible pour GNU/Linux, MacOSX, Android et Microsoft Windows. Il comporte une fenêtre pour afficher et parcourir les articles, ainsi qu'une barre de recherche. Kiwix permet aussi d'exporter les articles Wikipédia au format PDF.

Pour stocker de façon optimale les contenus Wikipédia, Kiwix utilise le format ouvert ZIM[2]. Le contenu francophone de septembre 2012 occupe ainsi 14,2 Go et tient donc sur une carte SDHC ordinaire. Le contenu anglais a une variante édulcorée, destinée aux enfants. Cette variante est notamment utilisée dans le cadre du projet OLPC.

Kiwix est basé sur Xulrunner, développé par la Fondation Mozilla et sur l'outil d'indexation Xapian.

Il existe une version serveur HTTP appelé kiwix-serve[3].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

  • Interface simple, disponible dans plus de 80 langues dont le français.
  • Gestionnaire intégré de contenus
  • Moteur de recherche dans le texte insensible à la casse comme aux caractères accentués
  • Système de suggestions pour la recherche
  • Gestionnaire d'onglets
  • Export des articles en PDF et HTML
  • Gestionnaire intégré de notes et de signets
  • Mode serveur HTTP
  • Lecture des fichiers ZIM
  • Capable d'indexer les fichiers ZIM pour la recherche dans le texte
Image de la Framkey
Wikipédia - Framakey - Kiwix

Kiwix et les projets Wikimédia France[modifier | modifier le code]

Kiwix et la base Wikimédia en français sont contenus dans la clé-USB Framakey-Wikipédia. Ce support contient également une sélection de logiciels libres dits « portables ». Ce disque amovible est développé, édité et vendu grâce à l'association de Wikimédia France et de Framasoft. Tout de ce disque étant libre, il est possible de télécharger gratuitement le contenu de cette clé sur le site officiel de Framasoft[4].

Image d'un Pug
Plug computer Wifi avec Kiwix et Wikipédia

Ce logiciel est également utilisé dans le cadre du projet Afripédia, soutenu par Wikimédia France. Ce projet s'est donné pour mission de mettre en place des ordinateurs Plug équipés de bornes wifi et d'une copie locale de Wikipédia dans certains campus universitaires d'Afrique dont la liaison internet dispose d'un débit insuffisant pour permettre de consulter Wikipédia en ligne.

Logiciels similaires[modifier | modifier le code]

Il existe d’autres applications qui, comme Kiwix, permettent de lire des contenus Wikimédias hors-ligne. Certains sont libres, d'autres pas. Ces alternatives ont parfois des avantages, comme être utilisables sous d'autres systèmes d'exploitation (iOS pour iPad, etc.), d’être plus souvent mises à jour ou encore d'être beaucoup plus légers. En revanche, à la différence de Kiwix, tous ne permettent pas de disposer de la totalité des images de petite taille des articles Wikipédia (drapeaux, petites cartes, portraits...).

Annexe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :