Kitanemuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kitanemuk
Extinction années 1940
Pays États-Unis
Région Californie
Classification par famille

Le kitanemuk est une langue uto-aztèque de la branche des langues takiques parlée aux États-Unis, en Californie.

Les derniers locuteurs sont morts dans les années 1940[1]. La langue est éteinte.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

le kitanemuk était parlé dans le sud de la Californie, dans la région de Tejon Pass et des monts Tehachapi[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Le kitanemuk est une des langues takiques. À l'intérieur de ce sous-groupe des langues uto-aztèques du Nord, le kitanemuk est particulièrement proche du serrano[2] avec lequel elle constitue les langues serran-gabrielino[3].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent la phonologie du kitanemuk, telle qu'analysée par Alice Anderton[4] à partir des notes de John Peabody Harrington.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɨ [ɨ] u [u]
Moyenne e [e] o [o]
Ouverte a [a]

Consonnes[modifier | modifier le code]

  Bilabiale Dentale Alvéolaire Latérale Palatale Vélaire Glottale
Occlusive p [p] t [t] k [k]
kʷ []
ʔ [ʔ]
Fricative v [v] s [s] š [ʃ] h [h]
Affriquée c [t͡s] č [t͡ʃ]
Nasale m [m] n [n]   ŋ [ŋ]  
Liquide r [r] l [l]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Le nom[modifier | modifier le code]

Caractéristique des langues takiques, le nom, sans affixes, apparaît sous une forme absolue, marquée par le suffixe absolutif /-t/[5].

  • konakat - collier

Ce suffixe disparaît quand le mot prend un affixe.

  • nikonakaʔ - mon collier

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Anderton 1991, p. 437.
  2. Hill 2005, p. 1.
  3. Mamet 2011, p. 248.
  4. Anderton 1991, p. 445.
  5. Anderton 1991, p. 439.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Anderton, Alice J., Kitanemuk: Reconstruction of a Dead Phonology Using John P. Harrington's Transcription, Anthropological Linguistics, 33:4, pp. 437-457, 1991.
  • (en) Jane H. Hill, A Grammar of Cupeño University of California Publications in Linguistics, Vol.136, Berkeley and Los Angeles, University of California Press, 2005.
  • (en) Ingo Mamet, cupeño Stress Shift : Diachronic Perspectives, International Journal of American Linguistics, 77:2, pp. 247-284, 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]