Livre des Chansons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kitab al-aghani)
Aller à : navigation, rechercher
Frontispice d'un manuscrit du Livre des Chansons daté de 1218

Le Kitâb al-Aghânî, ou Livre des Chansons (en arabe : كتاب الأغاني), est une anthologie de chansons, de poèmes et de akhbâr compilée par Abu l-Faraj al-Isfahânî au Xe siècle. Lui-même affirme avoir mis cinquante ans à l'achever[1]. Si le Livre des Chansons s'inscrit dans la tradition anthologique de la littérature d' adab, il y occupe une place particulière à la fois par sa taille monumentale (l'édition de 2004 occupe 10 000 pages en 25 volumes) et par le succès durable qu'il a rencontré auprès des littérateurs de l'époque classique.

En plus de 500 notices, récits ou histoires, le Livre des Chansons couvre trois siècles de poésie, de chants, de biographies et de musicologie : vie des poètes jâhilites et islamiques, usages à la cour, querelles littéraires, intimité des souverains, anecdotes historiques[2]. Le livre se veut en principe le recueil des chants sélectionnés sur ordre du calife Hâroun al-Rachîd par les célèbres musiciens Ibrāhīm al-Mawṣilī, Ismāʿīl Ibn Jāmiʿ et Fulayḥ Ibn al-ʿAwrāʾ, et revus par Isḥāḳ, le fils d'Ibrāhīm al-Mawṣilī. Isfahânî précise en outre pour chaque chant les poètes qui composèrent les poèmes dont les paroles sont tirées, et les musiciens qui élaborèrent la mélodie[3]. Ces informations sont accompagnées des biographies des poètes et des chanteurs, dépeignant ainsi une fresque monumentale illustrant la vie culturelle du VIe au IXe siècle dans l'empire arabo-musulman. L'ouvrage est ainsi considéré comme une source importante par les historiens[4] et les anthropologues.

De nombreuses anecdotes colportées par la littérature classique illustrent le succès que connut le Livre des Chanson dès l'époque de sa parution. Depuis Cordoue, Al-Hakam II aurait versé mille pièces d'or pour acquérir un exemplaire du livre avant-même sa publication dans l'Irak[5], tout comme l'émir d'Alep, Sayf al-Dawla[6]. On raconte aussi que le vizir Ibn Abbad se faisait accompagner de trente chameaux chargés des œuvres qui composaient sa bibliothèque ; mais dès lors qu’il reçut le Livre des Chansons, il se contentait d’emporter ce livre avec lui car, disait-il, il lui tenait lieu de tous les autres[6].

Si l'on ne peut prendre à la lettre toutes ces anecdotes[7], toujours est-il qu'elles donnent une idée de la place qu'acquit rapidement le livre d'Abu l-Faraj al-Isfahânî dans la littérature de son temps et des siècles suivants. Quatre siècles plus tard, Ibn Khaldoun s'exclame : « Voyez tout ce que renferme le Livre des Chansons de morceaux en vers et en prose : c'est véritablement le livre capital des Arabes. Il offre des détails circonstanciés sur la langue, l'histoire, les récits de combats, la religion, la vie du prophète, les anecdotes qui concernent les khalifes et les rois, la poésie, la musique, et enfin sur toute sorte de sujets. On ne saurait trouver un ouvrage plus complet et plus instructif. [8]»

Un monument de l'adab[modifier | modifier le code]

« Dans [ce livre], [l'auteur] a relaté avec soin tous les faits qui concernent le poète ou le musicien, indiqué la circonstance qui a donné naissance au poème ou à l'air; le tout avec des détails suffisants et qui amènent naturellement la citation de la chanson, mais avec autant de brièveté que le sujet le comporte, et en évitant, autant que possible, une prolixité et un bavardage inutiles. Sous chaque article il a pris soin de rapporter des exemples parallèles, des traits analogues et des morceaux variés, dont la réunion pût offrir au lecteur une série non interrompue de détails instructifs, le mélange du sérieux et du badinage, des paroles mémorables et des faits historiques, des renseignements biographiques et des pièces de poésie, la relation des combats fameux chez les Arabes, leurs histoires les plus authentiques, la vie des rois du paganisme et des khalifes musulmans, enfin tout ce que les personnes bien élevées doivent se faire honneur de savoir, ce que les jeunes gens doivent étudier avec soin, et où les hommes faits eux-mêmes ne peuvent rougir d'aller chercher de l'instruction; car l'auteur a puisé tous les faits qui composent son recueil dans les histoires les meilleures, les plus véridiques, et dans les récits des personnages les plus instruits. »

— Al-Isfahânî - Extrait de la préface au Livre des Chansons (trad. Quatremère)[6]

Sources[modifier | modifier le code]

Parmi les sources importantes d'Isfahânî figurent notamment Ibn Bakkar, notable mecquois célèbre pour sa connaissance des généalogies et des récits sur l'Arabie préislamique, et Ibn Chabba, poète et transmetteur de hadith[9].

Organisation et trames[modifier | modifier le code]

L'ouvrage peut être divisé en trois parties :

  • la première est une sélection de chants rassemblée par le chanteur Ibrāhīm al-Maws̩ilī pour le calife abbasside al-Wāt̠iq;
  • la deuxième est consacrée aux consacrée et aux membres de la famille califale ayant composé des chansons;
  • la troisième à un noyau de chansons sélectionnées par l'auteur.

L'essentiel du livre est donc formé par une alternance entre des vers chantés (nommés s̩awt, en arabe : صوت) et des informations sur l’origine des poésies dont ils sont extraits et la vie du poète qui les composées. La matière poétique et biographique l'emporte donc en volume sur les chansons qui donnent son titre et sa structure à l'ouvrage.

Editions du Livre des Chansons[modifier | modifier le code]

  • Une édition récente, publiée à Beyrouth en 2004, couvre 10 000 pages en 25 volumes[10].

Sommaire[modifier | modifier le code]

Les sommaires et index du Livre des Chansons étant difficiles à trouver, presque toujours incomplets, ou peu rigoureux, il n'est pas inutile de le faire figurer dans cet article[11]. Voici donc le sommaire du Livre des Chansons, basé sur l'édition de référence, celle de Dâr al-kutub. La pagination renvoie donc à cette édition[12].

Tome I[modifier | modifier le code]

Pagination Contenu
1 Préface
7 Récit des Cent Chansons choisies
12 Notice sur Abû Qatîfa et sa généalogie
36 Mention de Maʿbad et quelques informations à son propos
61 Notice sur ʿUmar Ibn Abî Rabîʿa et sa généalogie
248 Information sur Ibn Surayj et sa généalogie
324 Mention de Nusayb et information à son propos
378 Information sur Ibn Muhriz et sa généalogie
383 Information sur al-ʿArjî et sa généalogie

Tome II[modifier | modifier le code]

Pagination Contenu
1 Information sur Majnûn des Banû ʿÂmir et sa généalogie
97 Mention de ʿAdî Ibn Zayd, sa généalogie, son histoire et sa mort violente
157 Information sur Hutay'a, sa généalogie, et la raison pour laquelle il satirisa Zibriqân Ibn Badr
203 Information sur Ibn ʿÂ'isha et sa généalogie
242 Information sur Ibn Artâh et sa généalogie
261 Information sur Ibn Mayyâda et sa généalogie
341 Information sur Hunayn al-Hîrî et sa généalogie
359 Mention d'al-Gharîd et information à son propos
404 Information sur al-Hakam Ibn ʿAbdal

Tome III[modifier | modifier le code]

Pagination Contenu
1 Mention de Qays Ibn al-Khatîm, information à propos de lui et de sa généalogie
27 Mention de Tuways, et information à son propos
45 Mention de Saʿîd al-Dârimî, information à propos de lui et de sa généalogie
52 Information sur Hilâl et sa généalogie
73 Information sur ʿUrwa Ibn al-Ward et sa généalogie
89 Mention de Dhû l-Isbaʿ al-ʿAdwânî et de sa généalogie
110 Mention de Qayl l'affranchi des ʿAbalât
116 Information sur Gharîd le Juif
119 Mention de Waraqa Ibn Nawfal et de sa généalogie
123 Mention de Zayd Ibn Amr et de sa généalogie
133 Information sur Ibn Sâhib al-Wudû' et sa généalogie
135 Information sur Bashshâr et sa généalogie
251 Information sur Yazîd Hawrâ'
257 Information sur ʿUkkâsha al-ʿAmmî et sa généalogie
266 Information sur Abd al-Rahîm « le Joueur de tambourin » et sa généalogie
270 Information sur Hâdira et sa généalogie
276 Information sur Ibn Misjah et sa généalogie
286 Information sur Ibn al-Mawlâ et sa généalogie
303 Information sur ʿAttarad et sa généalogie
311 Information sur al-Hârith Ibn Khâlid al-Makhzûmî et sa généalogie
344 Information sur al-Ajbar et sa généalogie
351 Information sur Mûsâ Shahawât, sa généalogie, son histoire et celle de sa poésie

Tome IV[modifier | modifier le code]

Pagination Contenu
1 Mention de Abû l-ʿAtâhiya, de sa généalogie, et information à son propos
113 Information sur Farîda
120 Mention d'Umayya Ibn Abî l-Salt, de sa généalogie, et information à son propos
134 Information sur Hassân Ibn Thâbit et sa généalogie
170 Mention et récit de la Bataille de Badr
217 Généalogie de ʿAlas Dhî Jadan al-Himyarî et information à son propos
219 Information sur Tuways et sa généalogie
224 Mention d'al-Ahwas, information sur lui et sa généalogie
269 Mention de Dalâl et de ce qu'il lui arriva quand il fut castré, de ceux qui furent castrés

avec lui, pour quelle raison, et autres informations à son propos

302 Mention de Turayh, information sur lui et sa généalogie
321 Mention d'Ibn Mishʿab al-Tâ'ifî et information à son propos
330 Mention des informations sur Abû Saʿîd, l'affranchi de Fâ'id, et sa généalogie
343 Mention des Omeyyades tués par Abû l-ʿAbbâs al-Saffâh
356 Mention de Humayd Ibn Thawr, de son origine et information à son propos
359 Information sur Fulayh Ibn Abî l-ʿAwrâ'
367 Mention d'Ibn Harma, information sur lui et sa généalogie
398 Mention des informations sur Yûnus le Secrétaire
405 Information sur Ibn Ruhayma
408 Information sur Ismaïl Ibn Yaʿsâr et sa généalogie

Tome V[modifier | modifier le code]

Pagination Contenu
1 Mention de al-Nâbigha al-Jaʿdî, de sa généalogie, information à son

propos et la raison pour laquelle il composa ce poème

65 Mention d'al-Hudhalî et information à son propos
73 Mention de ʿUbaydallah Ibn Qays al-Ruqayyât, de sa généalogie, et information à son propos
101 Mention de Mâlik Ibn Abî l-Samh, information à propos de lui et de sa généalogie
154 Généalogie d'Ibrahim al-Mawsili et informations à son propos
268 Informations à propos d'Ishaq Ibn Ibrahim

Tome VI[modifier | modifier le code]

Pagination Contenu
1 Information à propos d'al-Simma al-Qushayrî et sa généalogie
10 Information à propos de Dâwûd Ibn Salm et sa généalogie
21 Information à propos de Dahmân et sa généalogie
33 Information sur al-Aʿshâ de Hamdân et sa généalogie
63 Information sur Ahmad al-Nasbî et sa généalogie
70 Information sur Hammâd le Transmetteur et sa généalogie
96 Information sur ʿAbâdil et sa généalogie
127 Information sur al-Murakkish al-Akbar et sa généalogie
142 Récit de la bataille de Dûlâb
152 Information sur Siyât et sa généalogie
161 Mention de Nubayh et information à son propos
164 Information à propos de Sulaym
171 Information à propos d'Ibn ʿAbbâd (le Secrétaire)
173 Information à propos de Yahya al-Makkî et sa généalogie
190 Information sur al-Numayrî et sa généalogie
209 Information sur Waddâh al-Yaman et sa généalogie
242 Informaiton sur Bashshâr et ʿAbda en particulier
254 Information à propos d'al-Ahwas et Oum Jaafar
264 Mention de Abû Dhu'ayb, information à propos de lui et de sa généalogie
280 Mention d'al-Hakam al-Wâdî, information à propos de lui et de sa généalogie
289 Mention d'Ibn Jamîʿ, information à propos de lui et de sa généalogie
341 Mention d'Abû Sufyân, information à propos de lui et de sa généalogie
357 Mention du raid de Sawîq

Références et sources[modifier | modifier le code]

  1. ZHAKARIA Katia et TOELLE Heidi, A la découverte de la littérature arabe, du VIe siècle à nos jours, éd. Flammarion, coll. Champs Essais, Paris, 2009, p.61
  2. ZAKHARIA et TOELLE, op. cit., p.62
  3. Nallino, M.. "Abū l-Faradj̲ ʿAlī b. al-Husayn b. Muḥammad b. Aḥmad al-Ḳuras̲h̲ī al-Iṣbahānī." Encyclopédie de l’Islam. Brill Online, 2014. Reference. BULAC (Bibliothèque universitairedes langues et civilisations ). 02 April 2014 <http://referenceworks.brillonline.com.prext.num.bulac.fr/entries/encyclopedie-de-l-islam/abu-l-faradj-ali-b-al-husayn-b-muhammad-b-ahmad-al-kurashi-al-isbahani-SIM_0181>
  4. Isfahânî apporte par exemple des précisions sur les trois principales tribus juives auxquelles Mahomet eut affaire (Banu Qaynuqa, des Banu Nadir et des Banu Qurayza, voir Tribus musulmanes et juives de Yathrib).
  5. ZHAKARIA Katia et TOELLE Heidi, A la découverte de la littérature arabe, du VIe siècle à nos jours, éd. Flammarion, coll. Champs Essais, Paris, 2009, p.37
  6. a, b et c E. Quatremère, "Mémoire sur l'ouvrage intitulé Kitab alaghâni, c'est-à-dire Recueil de chansons", Journal asiatique série 2,16 (1835) et série 3,6 (1838)
  7. Il est par exemple douteux qu'Isfahânî, protégé d'un vizir buyide de première importance, ait offert son livre à un souverain hamdanide tel Sayf al-Dawla, au risque de précariser sa propre situation et celle de son maître à la cour de Bagdad. Ces anecdotes célèbres sont d'ailleurs discutées par Hilary Kilpatrick in. (en) KILPATRICK, Hilary, Making the Great Book of Songs, Compilation and the author's craft in Abû l-Faraj al-Isbahânî's Kitâb al-aghânî, éd. RoutledgeCurzon, New York, 2003, pp.14-33
  8. Traduction par E. Quatremère, in E. Quatremère, "Mémoire sur l'ouvrage intitulé Kitab alaghâni, c'est-à-dire Recueil de chansons", Journal asiatique série 2,16 (1835) et série 3,6 (1838)
  9. ZAKHARIA et TOELLE, op. cit., pp.126-127
  10. Abū al-Faraǧ al-Is̩fahānī, Kitab al-aghani, 25 vols., Beirut, Dar Sader Publishers: 2004.
  11. (en) KILPATRICK, Hilary, Making the Great Book of Songs, Compilation and the author's craft in Abû l-Faraj al-Isbahânî's Kitâb al-aghânî, éd. RoutledgeCurzon, New York, 2003, pp.1-14
  12. (en) KILPATRICK, Hilary, op. cit. p.291

Articles connexes[modifier | modifier le code]