Kissi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kissi.
Figurine masculine pomdo[1] en stéatite (Musée du quai Branly)

Les Kissi sont un peuple d'Afrique de l'Ouest, surtout présent en Guinée, également en Sierra Leone et au Liberia.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe de multiples variantes : Assi, Bakoa, Den, Gihi, Gisi, Gizi, Kisi, Kisis, Kissien, Kissis[2].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent le kissi (kissi septentrional ou kissi méridional), une langue mel rattachée à la branche sud des langues atlantiques au sein de la grande famille des langues nigéro-congolaises.

Population[modifier | modifier le code]

Selon J. S. Olson[3], les Kissi sont plus de 525 000. La plupart sont chrétiens, ou animistes, ou ont des pratiques syncrétiques. Une minorité (9 % environ) est musulmane.

Les estimations liées aux langues dénombrent 327 000 locuteurs pour le kissi septentrional (kqs)[4], dont 287 000 pour la Guinée (1991) et 40 000 pour la Sierra Leone (1991), auxquels s'ajoutent les 200 000 locuteurs du kissi méridional (kss)[5], dont 115 000 au Liberia (1995) et 85 000 en Sierra Leone (1995).

Culture[modifier | modifier le code]

Parmi d'autres, le médecin colonial H. Néel[6], puis l'ethnologue Denise Paulme[7] ont décrit des pierres sculptées anthropomorphes connues sous le nom de pomda (plur. de pomdo[1]). Réalisées en stéatite ou en argile, enfouies dans le sol de longue date, elles sont considérées comme des figures d'ancêtres et sont déterrées par les Kissi pour être consultées lors d'un « interrogatoire ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aldo Tagliaferri, Pomdo, Mahen Yafe et Nomoli (traduit de l'italien par Giovanna Miranda), Paris, 2003, 50 p. (ISBN 29-5204-250-0)
  2. Source RAMEAU, BnF [1]
  3. (en) J. S. Olson, The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 290
  4. (en) Kisi Northern, SIL [2]
  5. (en) Kisi Southern, SIL [3]
  6. H. Néel, « Statuettes en pierre et en argile de l'Afrique occidentale » (1913) [4],
  7. Denise Paulme-Schaeffner, Les gens du riz : Kissi de Haute-Guinée française (1954)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aly Gilbert Iffono, Contes et légendes kissi : Guinée, Liberia et Sierra Léone, L'Harmattan, Paris, 2008, 80 p. (ISBN 978-2-296-07628-0)
  • Aly Gilbert Iffono, Le peuple Kissi (Guinée, Libéria, Sierra Leone) face aux colonisations : résistance et survie, L'Harmattan, Paris, 2010, 333 p. (ISBN 978-2-296-11797-6)
  • Aly Gilbert Iffono, Naître, vivre et mourir en pays kisi précolonial. Essai d'anthropologie sociale et culturelle, L'Harmattan, Paris, 2012, 242 p. (ISBN 9782296479678)
  • Denise Paulme-Schaeffner, Les gens du riz : Kissi de Haute-Guinée française, Plon, Paris, 1954 (rééd. en 1970), 232 p.
  • André Schaeffner, Les Kissi : une société noire et ses instruments de musique, Hermann, Paris, 1951, 85 p.
  • André Schaeffner, « Les rites de circoncision en pays Kissi (Haute-Guinée française) » in Études guinéennes, 12, 1953

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :