Kiro Gligorov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Kiro Gligorov
Киро Глигоров
Fonctions
1er président de la République de Macédoine
7 juin 199119 novembre 1999
(8 ans, 9 mois et 23 jours)
Réélection 16 octobre 1994
Premier ministre Nikola Kljusev (1991-1992)
Branko Crvenkovski (1992-1998)
Ljubčo Georgievski (1998-1999)
Prédécesseur Lui-même (président de la République socialiste de Macédoine)
Successeur Savo Klimovski
Boris Trajkovski
Président de la
République socialiste de Macédoine
27 janvier7 juin 1991[1]
Élection 27 janvier 1991
Prédécesseur Vladimir Mitkov (président de la Présidence de la République socialiste de Macédoine)
Successeur Lui-même (président de la République de Macédoine)
Biographie
Date de naissance 3 mai 1917
Lieu de naissance Štip (Macédoine)
Date de décès 1er janvier 2012 (à 94 ans)
Lieu de décès Skopje (Macédoine)
Nationalité macédonienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de Faculté de droit de l'université de Belgrade
Religion Église orthodoxe macédonienne

Kiro Gligorov
Présidents de la République de Macédoine

Kiro Gligorov (Киро Глигоров en macédonien), né le 3 mai 1917 à Chtip (aujourd'hui en Macédoine) et mort le 1er janvier 2012[2] à Skopje (Macédoine), est un homme politique macédonien, premier président de la République de la Macédoine indépendante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Kiro Gligorov est né à Chtip en 1917, pendant la Première Guerre mondiale. Le territoire de la République de Macédoine, pris par la Serbie à l'Empire ottoman en 1912, était occupé par la Bulgarie depuis 1915. Son nom de famille illustre à lui-seul les changements de souveraineté que le pays a connu au XXe siècle : il s'est tour à tour appelé Panchev (nom bulgare), Grigorović (nom serbe), Grigorov (nom bulgarisé) et finalement, Gligorov (après la standardisation du macédonien en 1945)[3].

Gligorov a suivi des études à la Faculté de droit de l'université de Belgrade et a commencé sa carrière en tant qu'avocat. Il a participé à la guerre de libération nationale de Macédoine à partir de 1941, ce qui lui a permis de progresser rapidement dans la hiérarchie communiste après la proclamation de la République socialiste de Macédoine en 1944[3].

Vie politique yougoslave[modifier | modifier le code]

Gligorov a passé une grande partie de sa vie à Belgrade, auprès des grandes instances yougoslaves. Il est ainsi ministre fédéral des finances de 1962 à 1967, vice-président du Conseil exécutif fédéral (gouvernement) de 1967 à 1969, membre de la Présidence collégiale de 1971 à 1972 et président de l'Assemblée fédérale de 1974 à 1978. Il est finalement revenu en Macédoine en 1989, peu avant les premières élections multipartites[3].

Vie politique en Macédoine indépendante[modifier | modifier le code]

Après les premières élections libres en novembre 1990 dans une Macédoine faisant encore partie intégrante de la Yougoslavie, Gligorov est élu par le Parlement président de la République socialiste de Macédoine, le 27 janvier 1991. Le pays change de nom officiel le 7 juin suivant et Gligorov prend le titre de président de la République de Macédoine. Il reste à son poste lors de la déclaration formelle d'indépendance le 8 septembre 1991. Après l'adoption d'une nouvelle Constitution, Gligorov se fait réélire au suffrage universel le 16 octobre 1994 et son deuxième mandat dure du 19 novembre 1994 au 19 novembre 1999.

Tout au long de ses deux mandats, il essaie de faire de son pays un îlot de stabilité dans les Balkans et d'entretenir des relations amicales avec son voisin grec. Gligorov doit en particulier gérer les demandes de la minorité albanophone à plus de pouvoir. Le 3 octobre 1995, Gligorov est victime d'une tentative d'assassinat dans la capitale Skopje et se retrouve paralysé. Stojan Andov, président du Parlement le remplace par intérim pendant sa convalescence. Gligorov reprend la plénitude de ses fonctions le 17 novembre 1995.

La succession de Gligorov se fait démocratiquement mais l'élection se déroule le 14 novembre 1999, seulement cinq jours avant l'expiration de ses pouvoirs. Le 19 novembre, il quitte ses fonctions et le président du Parlement Savo Klimovski devient alors chef de l'État par intérim. Un mois plus tard, Boris Trajkovski est proclamé élu après le rejet des recours de l'opposition contre son élection.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conformément à une décision du Parlement macédonien, l'adjectif « socialiste » est retiré au nom officiel de l'État qui devient la République de Macédoine. Kiro Gligorov poursuit donc son mandat sous le titre de président de la République de Macédoine.
  2. « Décès de Kiro Gligorov, architecte de l'indépendance de la Macédoine » Libération le 2 janvier 2012.
  3. a, b et c Constantine Buhayer, « Kiro Gligorov: President of Macedonia throughout the Nineties »,‎ 9 janvier 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]