Kiril Kadiiski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiril Kadiiski

Kiril Kadiiski est un journaliste, écrivain, poète et diplomate bulgare16 juin 1947 à Jabǎlkovo, oblast de Kyoustendil.

Sa poésie est traduite en une douzaine de langues. Les prix littéraires Max Jacob – France, Ivan Franko – Ukraine, Le Grand Prix de la Poésie Européenne – Roumanie ont été décernés à Kiril Kadiiski pour l’ensemble de son œuvre.

Il est à l'origine de la découverte en 1995 d'un exemplaire de La Légende de Novgorode dont l'authenticité est remise en question par certains spécialistes de l'œuvre de Blaise Cendrars.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Choix de Poèmes, adaptés du bulgare par Alain Bosquet, Belfond, Paris, 1991
  • Plume de phénix et autres poèmes, adaptation : Nicole Laurent-Catrice, Librairie Bleue, 1993
  • La ville noctambule, poèmes adaptés du bulgare par Аlain Bosquet et Marie Vrinat-Nikolov, EА Pleven, 1996,
  • La ville noctambule, poèmes adaptés du bulgare par Аlain Bosquet et Marie Vrinat-Nikolov,Cahiers Bleus, Librairie Bleue – Poésie, Troyes, 1998
  • Dani i noci, en serbe, traduction : Mila Vassov, Ars Longa, Belgrad, 1999
  • Vor der Auferstehung, Poem, ins Deutsche übertragen von Elena Birtscheva, dessins de Nicolaï Panayotov, Atelier “Аb”, 1999
  • Díhas cotidianos de dios, presentación, selección y traducción de Rada Panchovska, Málaga, 25 de mayo de 1999
  • Sonnets, traduction : Sylvia Wagenstein, Fata Morgana, 2000
  • Lamentations, édition de bibliophilie, tiré à 25 exemplaires avec trois dessins originaux de Nicolaï Panayotov dans la traduction de Sylvia Wagenstein, Fata Morgana, 2001
  • Les cinq saisons et autres poèmes, traduits du bulgare par Marie Vrinat, adaptation et préface de Jean Orizet, Le Cherche Midi Éditeur, Paris, 2001
  • Plume de phénix et autres poèmes, traduits du bulgare par Sylvia Wagenstein & Nicole Laurent-Catrice, deuxième édition augmentée et revue par l’auteur ; dessins de Nicolaï Panayotov, Librairie Bleue, Troyes, 2001
  • Temps de sable, traduction de Sylvia Wagenstein, L’Esprit des Péninsules / Éditions UNESCO, Paris, 2001
  • Cina la Emaus, traducere: Dumitru Ion, Orient-Occident, Bucuresti, 2001
  • La mort de l’hirondelle blanche et trieze nouveaux sonnets, traduction de Sylvia Wagenstein, dessins de Nicolaï Maystorov, Fata Morgana, 2002
  • Пoimata (en grec), traduction de Zdravka Mihaпlova, Parussia, 2002
  • Vetchera vo Emaus (en macédonien), traduction de Gligor Stoïkovski, Kniga, Scopje, 2002
  • La villa noctambule, traduction de Sylvia Wagenstein, photographies de Laurent Mallet, Fata Morgana, 2003
  • Poetry, translated by Vladimir Philipov, Nov Zlatorog Publishers, 2005
  • Poèmes, traduits du bulgare par Sylvia Wagenstein, Nov Zlatorog, 2006
  • Concerts Célestes, traduction de Nicole Laurent-Catrice en collaboration avec l’auteur, Le Cherche Midi Éditeur, Paris, 2006
  • Nouveaux sonnets, traduction de Sylvia Wagenstein, dessins de Nicolaï Panayotov, L’Escampette Éditions, 2006
  • Poèmes, Poems,traduits du bulgare par Sylvia Wagenstein et Nicole Laurent-Catrice en collaboration avec l’auteur ; translated by Ann Diamond, L’Esprit des Péninsules, Paris / Presses Universitaires St. Clément d’Ohrid, Sofia, 2006
  • Green, édition de bibliophilie, tiré à 45 exemplaires avec trois dessins originaux de Nicolaï Panayotov dans la traduction de Sylvia Wagenstein, Fata Morgana, 2006
  • Tid av sand, sand time („Temps de sable“ en bulgare, en suédois et en anglais), tolkning av Åsa Ericsdotter efter en översättning från bulgariska av Elena Ivanova; translated by Ann Diamond St. Clement of Ohrid University Press, Sofia, 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :