Kimiko Douglass-Ishizaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kimiko Douglass-Ishizaka

Description de cette image, également commentée ci-après

répétition avec le Jackson Symphony Orchestra sous la direction de Steve Osmond.

Nom de naissance Kimiko Ishizaka
Naissance 4 décembre 1976
Bonn, Allemagne de l'Ouest
Nationalité germano-japonaise
Profession pianiste
haltérophile
Autres activités

Kimiko Douglass-Ishizaka est une pianiste et haltérophile[1] germano-japonaise née le 4 décembre 1976 à Bonn[2]. Elle a également pratiqué la force athlétique[3].

Musique[modifier | modifier le code]

Kimiko Douglass-Ishizaka a commencé le piano à 4 ans, joué en trio avec ses frères Danjulo et Kiyondo, puis fut diplômée de la Hochschule für Musik und Tanz Köln. Elle a été soliste avec le Beethoven Orchester Bonn, la Klassische Philharmonie et le Jackson Symphony Orchestra au Michigan[2].

En 1998, elle a remporté le Deutscher Musikwettbewerb (de) (concours allemand de musique) avec ses frères Kiyondo Ishizaka et Danjuro Ishizaka.

Elle participe à Open Goldberg Variations, un projet Kickstarter[4] financé par Bösendorfer[5] qui a enregistré les variations Goldberg de Johann Sebastian Bach et publié la partition et l'enregistrement dans le domaine public[6]. L'enregistrement, sur un piano Bösendorfer 290 Imperial (en)[7] au Teldex Studio, à Berlin[8] a été publié le 29 mai 2012 sous licence CC0[9].

Force athlétique[modifier | modifier le code]

Soulevé de terre, aux championnats allemands de force athlétique de 2005.

Kimiko Douglass-Ishizaka a été classée 3e dans la catégorie des moins de 82 kg aux championnats allemands de force athlétique de 2005[3]. L'année suivante, elle a été en deuxième place aux disciplines de flexion sur jambes, développé couché et soulevé de terre, puis elle s'est orientée vers l'haltérophilie[10].

Haltérophilie[modifier | modifier le code]

Kimiko Douglass-Ishizaka a gagné trois médailles aux championnats allemands d'haltérophilie.

Au printemps 2008, elle s'est placée 5e au ELEIKO Women's Grand Prix à Niederöblarn en Autriche[10].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] Kimiko Douglass-Ishizaka, Piano and Weightlifting sur YouTube
  2. a et b (en) « Biography », sur kimiko-piano.com (consulté le 29 mai 2012).
  3. a et b (en) robertDouglass, « Powerlifting German Championships », sur www.nowpublic.com,‎ 4 avril 2005 (consulté le 29 mai 2012).
  4. (en) « Open Goldberg Variations - Setting Bach Free », sur www.kickstarter.com (consulté le 29 mai 2012).
  5. (en) Robert Douglass, « Bösendorfer Sponsors the Open Goldberg Project », sur www.boesendorfer.com (consulté le 29 mai 2012).
  6. (en) Vocus/PRWEB, « Open Goldberg Variations Raises $16,000 in 20 Days for "Open Source Bach" », sur www.opengoldbergvariations.org,‎ 25 mars 2011 (consulté le 29 mai 2012).
  7. (en) « Bösendorfer Sponsors the Open Goldberg Project, Providing Concert Grand with CEUS Recording Technology », sur www.opengoldbergvariations.org (consulté le 29 mai 2012).
  8. (en) « Teldex Studio, Berlin », sur www.opengoldbergvariations.org (consulté le 29 mai 2012).
  9. (en) « The Open Goldberg Variations, by Kimiko Ishizaka », sur www.opengoldbergvariations.org,‎ 28 mai 2012 (consulté le 29 mai 2012).
  10. a et b (de) Conny Högg, « Beigeistert am Piano und überzeugt an der Hantel: Kimiko Douglass », sur www.netzathleten.de, Berlin, Netzathleten Magazin,‎ 8 décembre 2008 (consulté le 29 mai 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]