Kim Thompson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kim Thompson en 2013 selon Michael Netzer.

Kim Thompson (né le 25 septembre 1956 au Danemark et mort le 19 juin 2013 (à 56 ans)[1]) est un éditeur et traducteur de bande dessinée américaindanois. Il a travaillé de 1977 à 2013 pour Fantagraphics, dont il était l'un des propriétaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé aux États-Unis fin 1977, il entre quelques mois plus tard au Comics Journal de Fantagraphics. En 1978, il sauve la maison d'édition de la faillite en investissant un héritage et en devient copropriétaire avec Gary Groth. Lorsque le fanzine de Seattle se professionnalise et se met à publier des bandes dessinées en 1981, Thompson promeut activement la bande dessinée européenne, tout étant l'éditeur de nombreux auteurs américains à succès (Peter Bagge, Chris Ware, Stan Sakai, Linda Medley, etc.). Les années suivantes, il dirige plusieurs revues : Amazing Heroes (1982-1992), Critters (1985-1990) et Zero zero (1995-2000). Revenu à l'édition d'albums dans les années 2000, il est notamment à l'origine de la traduction de Jacques Tardi, Jason, Lewis Trondheim, Killoffer, Émile Bravo, David B., Joost Swarte ou encore Nicolas Mahler par Fantagraphics.

Son dernier ouvrage majeur en tant qu'éditeur chez Fantagraphics est la réédition restaurée et enrichie des Aventures de Jodelle de Guy Peellaert, dont il propose également une nouvelle traduction en langue anglaise.

Diagnostiqué avec un cancer des poumons en février 2013, il meurt quatre mois plus tard.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gary Groth, « Kim Thompson, RIP », sur Fantagraphics.com,‎ 19 juin 2013