Kim Geybels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geybels.

Kim Geybels, née le 29 octobre 1981 à Herk-de-Stad est une femme politique belge flamande, ex membre du N-VA, ayant occupé la sixième place de la liste.

Elle est médecin urgentiste à Overpelt.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • Elle a prêté serment comme sénatrice belge le 6 juillet 2010, elle fut forcée à la démission par son parti deux mois plus tard suite à son implication dans une affaire de drogue à Bangkok[1]

Scandale[modifier | modifier le code]

En 2010, à Bangkok où elle passait ses vacances avec son compagnon, Bas Luyten, elle et ce dernier sont entrés en contact avec des dealers locaux qui auraient tenté de leur extorquer de l'argent en les menaçant d'aller tout raconter à la police. Dépouillés et se rendant compte de l'ampleur de la situation, Kim Geybels et Bas Luyten se sont rendus immédiatement à l'Ambassade de Belgique qui s'est occupée de leur rapatriement[2].

Cette affaire, qui aurait dû rester dans les faits divers, est très rapidement devenue un réel scandale politique en Belgique, compte tenu du statut des intéressés. Pour information, Bas Luyten est aussi un membre du parti politique N-VA, de surcroît, collaborateur personnel de la sénatrice.

Ce faisant, Kim Geybels fut contrainte par son parti à la démission, ce qu'elle accepta dans un premier temps, avant de se rebiffer en argumentant qu'elle souhaitait siéger au Sénat comme indépendante. Finalement, elle a été exclue du parti et remplacée par son suppléant Piet De Bruyn le 9 octobre 2010.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'affaire Geybels
  2. Levif.be

Liens externes[modifier | modifier le code]