Kilwinning n°0

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

55° 39′ 14″ N 4° 41′ 53″ O / 55.654, -4.698

Kilwinning no 0

Logo de l’association
Cadre
But Loge maçonnique
Zone d’influence Kilwinning
Fondation
Fondation XIIe siècle
Identité
Siège 99 Main Street, Kilwinning, Ayrshire
Président T. Wilson Aitken
Affiliation Membre de la Grande Loge d’Écosse
Affiliation internationale GLUA
Publication Kilwinning
Site web Mother Kilwinning n°0


Kilwinning no 0 (Mother Kilwinning ou K0 ou M∴ K en typographie maçonnique) est le nom d'une loge maçonnique constituée au XIIe siècle dans la ville de Kilwinning, en Écosse. Membre de la Grande Loge d’Écosse, elle est reconnue comme « régulière » par la Grande Loge unie d'Angleterre. Vers les années 1630 la loge Kilwinning aurait rédigé le Rite du Mot de maçon, Mason's Word, qui selon les maçonnologues serait le plus ancien rituel maçonnique au monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loge Kilwinning no 0.

Kilwinning no 0 est souvent mentionnée comme étant la plus ancienne loge maçonnique d'Écosse, voire du monde[1]. Les origines de la corporation dont elle est issue remonteraient au XIIe siècle[2]

Elle porte le numéro zéro au matricule de la Grande Loge d’Écosse, suite à des querelles historiques de préséance avec la Loge d'Edimbourg n°1 (Mary's Chapel) d'Édimbourg[3] qui furent à l'origine de la publication des seconds Statuts Schaw en 1599.

Cette dispute se poursuivit jusqu'en 1807, date à laquelle la Grande Loge d'Écosse et la « Grande Loge de Kilwinning » se réunirent à Glasgow. La préséance que réclamait la loge de Kilwinning lui fut alors reconnue par l'attribution du numéro "0" lui permettant d'apparaître en tête des loges de la Grande Loge d'Écosse, devant Mary's Chapel no 1. En échange, la loge de Kilwinning accepta de renoncer à son indépendance et de mettre fin à sa séparation d'avec la Grande Loge d'Écosse[4].

C'est en son sein qu'aurait été créé, entre 1628 et 1637, le Rite du Mot de maçon[5].

Elle pratique aujourd'hui le Rite standard d'Écosse qui se réclame de son origine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les définitions des différents historiens qui n'utilisent pas tous les mêmes critères pour définir le moment à partir duquel on peut parler de loge maçonnique, distincte de la corporation des maçons
  2. Tailby, Young, A brief history of lodge mother Kilwinning no 0 (en) (vérifié le 14 avril 2007)
  3. David Stevenson, The first freemasons, Scotland early lodges and their members, Aberdeen University Press, 1988
  4. (en) History Of The Mother Lodge (consulté le 6 mars 2008)
  5. Patrick Négrier, La Tulip - Histoire du rite du Mot de maçon, Ivoire Clair,‎ (ISBN 978-2-913882-30-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ouvrages utilisés pour la rédaction de cet article[modifier | modifier le code]

  • David Stevenson, Les premiers Francs-maçons, Ivoire-Clair,‎ (ISBN 2-913882-02-1)
  • Patrick Négrier, La Tulip - Histoire du rite du Mot de maçon de 1637 à 1730, Ivoire Clair,‎ (ISBN 978-2-913882-30-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]