Kilkís (municipalité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kilkis.
Kilkís
(el) Κιλκίς
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Macédoine-Centrale
District régional Kilkís
Code postal 611 00
Indicatif téléphonique 2310
Immatriculation KI
Démographie
Population 24 812 hab. (2001[1])
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 59′ 00″ N 22° 52′ 00″ E / 40.983333, 22.86666667 ()40° 59′ 00″ Nord 22° 52′ 00″ Est / 40.983333, 22.86666667 ()  
Altitude 280 m
Superficie 30 660 ha = 306,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte administrative de Grèce
City locator 14.svg
Kilkís

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Kilkís
Liens
Site web http://www.dhmoskilkis.gr Site officiel de la municipalité (en grec)

Kilkís (en grec Κιλκίς ; en bulgare et Кукуш Koukouche ; en turc Kılkış) est une petite ville de la Macédoine grecque, située dans la périphérie de Macédoine-Centrale. Lors du dernier recensement (2001), la ville avait 17 430 habitants et la population de la commune était de 24 812 personnes. La ville est également le chef-lieu du district régional de Kilkís et était le chef-lieu de l'une des deux provinces locales (en grec eparchia) de la préfecture jusqu'à la disparition de ces circonscriptions. La ville est aussi le siège d'un évêché orthodoxe : la Métropole de Polyani et Kilkis.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

  • Gavra
  • Argyroúpoli (Αργυρούπολη) [2001 pop: 591]
  • Xiróvryssi (Ξηρόβρυση)
  • Zachárato (Ζαχαράτο) [2001 pop: 101]
  • Kolchida [2001 pop: 371]
  • Metallikó (Μεταλλικό), [2001 pop: 371]
  • Sevastó (Σεβαστό) [2001 pop: 150]

Districts municipaux[modifier | modifier le code]

  • Chorygi
  • Kastanies
  • Kristoni
  • Leipsydri
  • Aktopotamiá (Ακροποταμιά) (2001 pop: 212)
  • Áno Potamiá (Άνω Ποταμιά) (2001 pop: 105)
  • Káto Potamiá (Κάτω Ποταμιά) (2001 pop: 118)
  • Megali Vryssi
  • Melanthi
  • Mesiano
  • Dafnochóri (Δαφνοχώρι) (2001 pop: 63)
  • Leventochóri (Λεβεντοχώρι) (2001 pop: 266)
  • Stavrochori
  • Vaptistí (Βαπτιστής) (2001 pop:456)
  • Kyriakéika (Κυριακαίικα) (2001 pop: 55)

Histoire[modifier | modifier le code]

Peuplée d'habitant slavophones, la ville est restée après le Traité de Berlin sous le joug de l'Empire ottoman avant d'être prise par la Bulgarie lors de la Première Guerre balkanique (1912). Lors de la Seconde Guerre balkanique, l'armée grecque prit la ville après une bataille de trois jours, entre les 19 et 21 juin 1913. Bien qu'elle fît beaucoup de victimes - plus de 5 000 morts du côté grec et 7 000 du côté bulgare - la bataille se révéla être décisive dans l'issue du conflit armé. La ville fut totalement détruite lors de l'affrontement et ses 7 000 habitants slaves de Macédoine furent transférés en Bulgarie et en Macédoine (la plupart s'établirent à Sofia) à la suite du Traité de Neuilly. La nouvelle ville fut bâtie plus près de la ligne de chemin de fer à destination de Thessalonique, autour de l'église grecque Saint-Georges, et fut habitée par des Grecs transférés de Bulgarie et d'Asie mineure. La portée de la bataille de Kilkis-Lahanas est illustrée par le fait que la marine militaire grecque a donné après la guerre, le nom de la ville à un navire de guerre. Toutefois, celui-ci fut coulé par un avion allemand (Junkers Ju 87 Stuka), le 23 avril 1941, lors de l'invasion de la Grèce par les armées nazies.

La ville de Kilkis fut occupée par la Bulgarie en 1943, mais le Troisième Reich interdit qu'elle fût rattachée à la Bulgarie qui était pourtant son allié.

Habitants célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :