Kikokushijo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kikokushijo (帰国子女?, lit. « enfants rapatriés ») et kaigaishijo (海外子女?, lit. « enfants de l'étranger ») sont des termes japonais désignant les enfants de Japonais expatriés qui ont fait une partie de leurs études en dehors du Japon. Le premier de ces deux termes est utilisé pour désigner les enfants qui sont revenus au Japon alors que le deuxième désigne ceux qui sont restés en dehors du Japon. Les chiffres de 2002 indiquaient que 10 000 enfants de Japonais expatriés reviennent au Japon chaque année avec un total de 50 000 résidant à l'étranger, un nombre qui est resté plutôt constant ces dernières décennies[1]. Seuls 40% d'entre eux étudient dans des écoles japonaises durant leur séjour à l'étranger[2] . Le ministère de l'éducation japonais a reconnu dès 1966 que l'un des défis du système scolaire japonais était la réintégration d'enfants ayant vécu à l'étranger[3]. En 1997, plus de 300 universités offraient des critères d'admission particuliers pour les kikokushijo, un système qui a été critiqué comme un traitement préférentiel et discriminant pour le reste des élèves[4]. Ils sont souvent perçus à tort comme anglophones alors que beaucoup d'entre eux ont vécu dans des pays non anglophones[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kano-Podolsky 2004: 71, 74
  2. Iwabuchi 1994
  3. Kano-Podolsky 2004 : 73
  4. Kanno 2000 : 4
  5. Kano-Podolsky 2004 : 74

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Koichi Iwabuchi, « Complicit exoticism: Japan and its other », The Australian Journal of Media and Culture, vol. 8, no 2,‎ 1994 (lire en ligne)
  • (en) Yasuko Kanno, « Bilingualism and Identity », International Journal of Bilingual Education and Bilingualism, vol. 3, no 1,‎ 2000, p. 1–18 (DOI 10.1080/13670050008667697, lire en ligne [PDF])
  • (en) Rieko Fry, « Perspective shifts and a theoretical model relating to kaigaishijo and kikokushijo, or third culture kids in a Japanese context », Journal of Research in International Education, vol. 6, no 2,‎ 2007, p. 131–50 (DOI 10.1177/1475240907078610)
  • (en) Momo Kano Podolsky, « Crosscultural upbringing: A comparison of the "Third Culture Kids" framekwork and "Kaigai/Kikokushijo" studies », Gendai Shakai Kenkyū, vol. 6,‎ 2004-01-31, p. 67–78 (lire en ligne [PDF])
  • (en) Ching-Lin Pang, Negotiating Identity in Contemporary Japan: The Case of the Kikokushijo, New York, Columbia University Press,‎ février 2000 (ISBN 978-0710306517)
  • (en) Roger Goodman, Japan's "International Youth": The Emergence of a New Class of Schoolchildren, Oxford, Clarendon Press,‎ 1990 (ISBN 0-19-827897-7)