Kiental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiental
Localité suisse
L'hôtel Bären de Kiental
L'hôtel Bären de Kiental
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Frutigen-Bas-Simmental
Commune Reichenbach im Kandertal
Géographie
Coordonnées 46° 35′ 22″ N 7° 43′ 24″ E / 46.589444, 7.72333346° 35′ 22″ Nord 7° 43′ 24″ Est / 46.589444, 7.723333  
Altitude 700 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Kiental

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Kiental

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Kiental
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Kiental est un village et une vallée dans l'Oberland bernois appartenant politiquement à la commune de Reichenbach im Kandertal.

Géographie[modifier | modifier le code]

La vallée de Kiental est située au nord-est du village du même nom. Le village est situé sur les hauteurs de Reichenbach et en dessous de l'alpage Griesalp. Il est entouré des montagnes Dreispitz, Gehrihorn et Ärmighorn. En 1972, un lac vit le jour à la suite d'une tempête sur l'alpage Tschingelalp : le Tschingelsee. Site protégé depuis 1987, le lac disparait progressivement sous la végétation aquatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans ce village, plus précisément à l'hôtel Bären, que s'est tenue en avril 1916 la deuxième conférence des socialistes après celle de Zimmerwald, à laquelle notamment Vladimir Ilitch Lénine, Grigori Zinoviev, Robert Grimm et Angelica Balabanova prirent part.

Le tourisme n'en a cure, l'attractitivé du lieu provenant des charmes de la nature aux alentours du Niesen et de la Blümlisalp.

Économie[modifier | modifier le code]

Une majorité des agriculteurs locaux pratique l'élevage bovin. Le tourisme constitue aussi une branche économique d'importance.

Sport et loisirs[modifier | modifier le code]

Le terrain de tennis est utilisé en hiver en tant que patinoire. En été, le Kientalerhof gère une piscine découverte publique. En hiver, la route d'accès à Ramslauenen est utilisée comme piste de luge de 7 km de long.

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Kiental
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Suisse
Site web www.kiental-sesselbahn.ch
Géographie
Coordonnées 46° 35′ 07″ Nord 7° 43′ 25″ Est / 46.585235, 7.723473  
Massif Alpes
Altitude 926 m
Altitude maximum 1 419 m
Altitude minimum 929 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 3
Télésièges 1
Téléskis 1
Fils neige 1
Débit 1 500 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 6
     Noires 1
     Rouges 3
     Bleues 2
Total des pistes 12 km
Ski de fond
Nombre de pistes 1
Total des pistes 5 km
Neige artificielle
Canons Partie du domaine

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Kiental

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

(Voir situation sur carte : canton de Berne)
Kiental

Une petite station de ski a été aménagée sur les pentes avoisinantes ombragées. En plus de 10 minutes, le lent télésiège 2-places de construction récente (il a été reconstruit en 2007) relie le fond de vallée jusqu'au petit domaine d'altitude. Cette remontée mécanique opère tant en hiver qu'en été - alors de mi-mai à mi-octobre. Au sommet du domaine, le teleski Chüematti dessert 4 courtes pistes relativement étroites et au relief peu régulier - notamment des traversées de chemins, sur un dénivelé ne dépassant pas 200 m. Le retour en vallée - qui offre un dénivelé total de près de 500 mètres - est possible aux moyens de deux pistes. La piste de difficulté rouge rejoint à mi-parcours la piste de luge, qui est alors de fait empruntée tant par les skieurs que par les lugeurs. La piste noire part directement sous le télésiège.

Le fil-neige pour débutants Eymätteli, situé au pied des pistes, nécessite un forfait séparé.

Tous les samedis soirs - entre 19h et 22h - des mois de janvier et février, le télésiège est en service pour la pratique du ski nocturne. Lors des pleines lunes, le télésiège est en fonctionnement aussi de nuit[3].

Du fait de la faible altitude du domaine skiable, et malgré l'investissement dans des enneigeurs pour la saison 2013/2014, la saison se termine généralement dès début mars.

Depuis le sommet du télésiège, au lieu-dit Ramslauenen (1 409 m), une vue directe sur le lac de Thoune est permise.

Curiosités touristiques[modifier | modifier le code]

La vallée est le point de départ pour de nombreuses randonnées de montagne, notamment via le Hohtürli jusqu'à Kandersteg ou vers les sommets de la Blüemlisalp. Le chemin de randonnée Wildwasserweg et le chemin de fond de vallée permettent d'admirer diverses cascades. Un projet de barrage hydroélectrique - qui aurait anéanti à jamais ces beautés de la nature - n'y fut pas réalisé.

Transports[modifier | modifier le code]

Selon l'Office du Tourisme, le trajet en car postal entre Kiental et Griesalp via le lac de Tschingel est le plus raide (28%) d'Europe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Ramslauenen im Winter. Site des remontées mécaniques de Ramslauenen. Consulté le 22 septembre 2012.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :