Kiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kiang

Description de cette image, également commentée ci-après

Equus kiang

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Perissodactyla
Famille Equidae
Genre Equus

Nom binominal

Equus kiang
Moorcroft, 1841

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition des Kiangs

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 01/07/75

Le Kiang (Equus kiang), ou Âne sauvage du Tibet[1] est un équidé du sous-genre asinus (les ânes).

Equus kiang, Zoo de Prague

Extrêmement sauvage dans son milieu d'origine, il galope en immenses troupeaux (dans les plaines durant l'hiver) sur le plateau tibétain où il se nourrit de plantes salées.

La population est estimée en 2008 à 60 ou 70 000 animaux, vivant à 90 % en Chine[2].

C'est le plus grand des ânes sauvages, avec une taille moyenne au garrot de 150 cm.

Certains auteurs ont fait de Equus kiang une sous-espèce de Equus hemionus : Equus hemionus kiang. Cependant, comme l'indique le rapport de l'UICN de 2002, « Il est désormais largement accepté, d'après les analyses morphologiques ainsi que des chromosomes et de l'ADN mitochondrial, que l'âne sauvage du Tibet, ou kiang (Equus kiang), est une espèce à part entière (Ryder et Chemnick, 1990)[3] ».

Description[modifier | modifier le code]

Le kiang mesure environ 1,50 m au garrot, et pèse entre 250 et 350 kg. Il est plus grand que les autres ânes sauvages, et sa robe est aussi plus contrastée.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le kiang, ou âne sauvage du Tibet, vit dans les steppes arides des hauts plateaux, jusqu'à 4800 mètres d'altitude. Il est localisé en Chine, Népal, Bhoutan, Pakistan, et Inde. On dénombre aujourd'hui entre 60 000 et 70 000 individus, mais il est rare de trouver plus de 40 sujets dans un groupe.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (20 déc. 2012)[4] :

  • sous-espèce Equus kiang holdereri Matschie 1911
  • sous-espèce Equus kiang kiang Moorcroft 1841
  • sous-espèce Equus kiang polyodon Hodgson 1847

Menaces[modifier | modifier le code]

Son habitat déjà réduit est gravement menacé par les peuplements miniers et les activités militaires.[réf. souhaitée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :