Khosrov IV d'Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khosrov IV
Titre
Roi d'Arménie
387392
Prédécesseur Arsace III
Successeur Vram Châhpouh
414415
Prédécesseur Vram Châhpouh
Successeur Châhpûhr de Perse
Biographie
Dynastie Arsacides
Date de décès 415
Père Varazdat
Conjoint Zarovandoukht
Enfant(s) Tigrane, Arsace

Khosrov IV d’Arménie (en arménien Խոսրով Դ) est un roi d’Arménie de la dynastie des Arsacides ayant régné de 387 à 392, puis de 414 à 415.

Origine[modifier | modifier le code]

Khosrov IV est présenté par les historiens arméniens anciens Fauste de Byzance et Moïse de Khorène comme un jeune prince de la maison des Arsacides, sans que son origine précise ne soit évoquée. Il est présenté dans les généalogies modernes comme un fils du roi Varazdat[1],[2].

Règnes[modifier | modifier le code]

Khosrov IV est porté sur le trôné d’Arménie en 387 par le roi de Perse Shapur III, en opposition au roi Arsace III considéré par la Perse comme inféodé à l’Empire romain. Le Chah de Perse lui donne en outre pour épouse sa sœur Zérouantoukhd et un certain Zig pour régent, et l’envoie en Arménie avec une nombreuse armée[3]. Khosrov IV ne tarde pas à contrôler la quasi-totalité du royaume.

Après la mort de son concurrent Arshak III, Khosrov IV est reconnu par l’ensemble de la noblesse arménienne et obtient la partie occidentale du pays comme vassal de l’Empire romain. Le roi Khosrov IV tente de maintenir un équilibre fragile entre ses deux puissants voisins. Afin de faire face à l’iranisation de l’Arménie, il favorise l’accession au trône patriarcal de Sahak Ier Parthev (387-428), le dernier descendant de la dynastie patriarcale fondée par Grégoire Ier l'Illuminateur, et qui a fait ses études parmi les Byzantins[4].

Rapidement le roi d’Arménie est en butte à l’opposition traditionnelle des Nakharark qui n’hésitent pas à le dénoncer comme un traitre au nouveau roi de Perse, Vahram IV[5].

En 392, ce dernier le convoque en Iran, le dépose et le remplace par son frère Vram Châhpouh. Khosrov IV est interné pour 22 ans au « Château de l’Oubli » dans Khouzistan. Libéré après le décès de son frère en 414, Khosrov IV est rétabli comme roi d’Arménie par Yazdgard Ier mais il meurt après un an de règne[6].

Union et descendance[modifier | modifier le code]

Selon Cyrille Toumanoff, Khosrov IV s'est uni avec « Zarovandoukht fille de Sapor II, grand roi » dont :

  • Tigrane ;
  • Arsace/Arschak.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome,‎ 1990, p. 87-88.
  2. Christian Settipani, Continuités des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, de Boccard, Paris, 2006 (ISBN 978-2-7018-0226-8), p. 108.
  3. Faustus de Byzance, Livre V, chapitre 35.
  4. Moïse de Khorène, Livre III, chapitre 49.
  5. Lazare de Pharbe, chapitre 7.
  6. Seulement huit mois selon Lazare de Pharbe, chapitre 12.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]