Khodjent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khodjent
(tg) Хуҷанд
(fa)خجند
Le Syr-Daria à Khodjent
Le Syr-Daria à Khodjent
Administration
Pays Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan
Province Sughd
Démographie
Population 162 825 hab. (2010)
Densité 4 071 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 17′ 30″ N 69° 37′ 19″ E / 40.2915729, 69.6220779 ()40° 17′ 30″ Nord 69° 37′ 19″ Est / 40.2915729, 69.6220779 ()  
Altitude 300 m
Superficie 4 000 ha = 40 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tadjikistan

Voir sur la carte Tadjikistan administrative
City locator 12.svg
Khodjent

Khodjent, Khodjend (en tadjik Хуҷанд, خجند), ou Khujand (en russe : Худжанд, Khoudjand), est une ville du Tadjikistan et la capitale de la province de Sughd. Fondée par Alexandre le Grand, sous le nom d'Alexandria Eschate, elle s'appela Léninabad de 1939 à 1992. Sa population s'élevait à 162 825 habitants en 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Khodjent est arrosée par le Syr-Daria, à son entrée dans la vallée de Ferghana. Elle est située près des frontières de l'Ouzbékistan et du Kirghizistan, à 117 km au sud de Tachkent (Ouzbékistan) et à 205 km au nord-est de Douchanbé, la capitale du Tadjikistan[1]. Elle se trouve à 15 km du réservoir de Kaïrakkoum.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 323 av. J.-C., après son mariage avec Roxane et avant d'entreprendre la campagne de l'Inde, Alexandre quitta son quartier général à Maracanda (Samarcande) pour Tachkent, au sud de laquelle, sur le Jaxartes (Syr-Daria), il ordonna la construction d'une ville-comptoir et forteresse qu'il nomma Alexandria Eschate (Ἀλεξάνδρεια Ἐσχάτη), ou Alexandreschata (en latin : Alexandria Ultima, c'est-à-dire « Alexandrie la plus reculée »). C'est à cet endroit précis que le grand fleuve quitte le massif montagnard pour s'étaler paisiblement sur une grande plaine féconde. Au-delà, commençaient les terres des tribus de guerriers nomades des Sakes (Scythes) et des Massagètes, tribus qu'Alexandre n'osa jamais affronter.

En 1866, lorsqu'une partie de l'Asie centrale passa sous la souveraineté de l'Empire russe, la ville fut rattachée au gouvernement du Turkestan sous le nom de Khoudjand, devenant le chef-lieu de l'ouïezd de Khoudjand dans l'oblast de Samarcande. Le pouvoir soviétique s'y établit au début de l'année 1918. En 1924, la ville fut d'abord rattachée à la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan puis, le 2 octobre 1929, à la République socialiste soviétique du Tadjikistan. Le 10 janvier 1936, Khoudjand fut rebaptisée Leninabad, puis devint la capitale administrative de l'oblast de Leninabad, fondé le 27 octobre 1939. Après la Seconde Guerre mondiale, Leninabad s'affirma comme le deuxième centre industriel (usine de soie de Leninabad) et culturel de la république après Douchanbe. Dans les années 1960, la ville se développa sur la rive droite du Syr-Daria. Un réseau de trolleybus fut mis en service en 1970. Le 2500e anniversaire de la fondation de la ville fut célébré en 1986 et le Présidium du Soviet suprême lui attribua à cette occasion l'ordre de l'Amitié des peuples. Leninabad retrouva son ancien nom tadjik de Khodjent par une résolution du soviet suprême de la RSS du Tadjikistan en date du 26 février 1991. Quant à l'oblast de Leninabad, elle fut d'abord renommée oblast de Leninobod en 1991, avant de devenir la province de Sughd en 2000.

Khodjent n'a pas subi réellement la guerre civile de 1992-1997, à part l'intrusion du commandant rebelle Makhmoud Khoudoberdiev en 1998.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [2] :

Évolution démographique
1897* 1926* 1939* 1959* 1970*
30 000 37 000 ? 77 465 103 217
1979* 1989* 2000* 2010* 2013
130 353 160 458 147 061 162 825 167 400


Personnalité[modifier | modifier le code]

Sont nés à Khodjent :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]