Khalil ibn Ahmad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Khalíl ibn Ahmad Al Farāhídi (718-791) (أبو عبد الرحمن ، الخليل بن أحمد الفراهيدي) était un écrivain et philologue du sud de l'Arabie (actuel Oman). Il naquit à Oman puis s'installa à Bassorah, en Irak, où il abandonna l'ibadisme pour le sunnisme.

Il publia le premier dictionnaire d'arabe, le Kitab al-Ayn (Le livre source), probablement terminé par son disciple Al-Layth ibn Al-Muzaffar. Le livre source cherche à élucider l'origine des mots arabes. Les mots ne sont pas rangé par ordre alphabétique, mais selon la phonétique, par rapport à la localisation de la prononciation, du son le plus profond dans la gorge, ﻉ (ayn) au plus labial, م (mìm).

Ce dictionnaire a été imprimé en huit volumes à Bagdad entre 1980 et 1985 par Khalīl ibn Aḥmad, Mahdī Makhzūmī et Ibrāhīm Sāmarrāʼī[1].

Khalil ibn Ahmad écrivit également de la poésie et établit le système diacritique de l'arabe (Harakat).

Il décéda entre 777 et 791 à Bassorah. Sibawayh fut son disciple.

Références[modifier | modifier le code]

  1. WorldCat

Voir aussi[modifier | modifier le code]