Khalil Moutran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Khalil Moutran

Khalil Moutran (arabe : خليل مطران / ALA-LC: Khalīl Muṭrān (né le 1er juillet 1872 à Baalbek, Syrie ottomane, aujourd'hui Liban; mort le 1er juin 1949 (à 76 ans) au Caire, Égypte) , connu aussi sous le nom de Shā‘ir al-Quṭrayn (arabe : شاعر القطرين : "poète des deux pays") fut un poète et journaliste arabe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Khalil Moutran est né à Baalbek, Syrie ottomane. Ses parents, Abdu Yusuf Mutran et Malaka Sabbag, étaient originaires de Haïfa. Nakhlé Moutran (en), pacha de Baalbek, était son cousin. La mère de Khalil Moutran descendait d'une vieille famille palestinienne (son grand-père avait été un des conseillers de Djezzar Pacha, pacha de Saint-Jean-d'Acre, qui avait résisté au sacre de Napoléon[1].

Khalil Moutran suivit les cours d'une école grecque-catholique à Beyrouth (dont l'un des enseignants était Nasif al-Yaziji (en)) où il étudia l'arabe et le français. En 1890, il voyagea en France, et, bien qu'il avait prévu de s'établir au Chili, il choisit de vivre à partir de 1892 en Égypte où son premier travail fut pour le journal Al-Ahram, l'un des plus vieux de monde arabe. Il collabora aussi aux journaux Al-Mu’yyad et Al-Liwa. En 1900, il fonda son propre bimensuel, Al-Majalla al-misriyya (1900-2, 1909) où il publia ses propres textes et ceux, par exemple, de Mahmoud Sami el-Baroudi. Trois ans plus tard, c'est un quotidien qu'il créa (Al-Jawaib al-misriyya, 1903-5) pour militer en faveur du mouvement nationaliste de Mustafa Kamil. Il collabora avec Hafez Ibrahim pour traduire du français un livre sur l'économie politique. Il traduisit aussi des pièces de Shakespeare, Corneille, Racine, Victor Hugo et Paul Bourget. Sa traduction d'Othello (Utayl) fait aujourd'hui référence en littérature arabe alors qu'elle se fondait sur une traduction française de Georges Duval.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Youssef Chalache : Le Romantisme dans la vie et la poésie de Halil Mutran (1872-1949), Université Paris III-Sorbonne Nouvelle (Dissertation), Paris 2002, ISBN 978-2-7295-5235-0
  • Hamilton A.R. Gibb, Jacob M. Landau: Arabische Literaturgeschichte, Artemis Verlag, Zürich und Stuttgart 1968, ASIN B0000BR7JM
  • Albert Hourani : A History of the Arab Peoples, Harvard University Press, Massachusetts 1991, S.305, ISBN 9780674395657, ISBN 9780571133789
  • Gérard Lecomte, Ameur Ghedira : Textes littéraires arabes des XIXe et XXe siècles, Éditions Klincksieck, Paris 1969, Dépôt légal: 4e trimestre 1969 - No. 10.061, S. 48-50
  • Nicolas Saadé: Halîl Mutrân, héritier du romantisme français et pionnier de la poésie arabe, Université de Lille III, Lille 1979-Beirut 1985, ISBN 978-2-7295-0044-3
  • The Encyclopaedia of Islam, Band IV, 1978, S. 999-1000


Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Saadé, Halîl Mutrân, héritier du romantisme français et pionnier de la poésie arabe, 1979, pp. 87-88