Khalid ibn Bargach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bargach.
Khalid ibn Bargach
Portrait de Khalid ibn Bargach7e Sultan de Zanzibar.
Portrait de Khalid ibn Bargach
7e Sultan de Zanzibar.
Titre
Sultan de Zanzibar
25 août 1896 – 27 août 1896
Son investiture n' a pas été reconnue par le protectorat britannique qui l'a exilé.
Prédécesseur Hamad ibn Thuwaini
Successeur Hammoud ibn Mohammed
Biographie
Titre complet Son Altesse le Sultan Sayyid Khalid ibn Bargach,
7esultan de Zanzibar
Dynastie Al-Bousaïd
Date de naissance 15 décembre 1874
Lieu de naissance Zanzibar City
Date de décès 19 mars 1927
Lieu de décès Mombassa (Kenya)
Père Sayyid Bargach ibn Saïd Al-Bousaïd, 3e sultan de Zanzibar
Mère Sayyida Moza bint Hamad bin Salim Al-Saïd

Sayyid Khalid ibn Bargach al-Bousaïd, né en 1874 à Zanzibar et mort en 1927 à Mombassa, est le fils du troisième sultan de Zanzibar, Bargach ibn Saïd al-Bousaïd. Il s'est proclamé sultan (pendant trois jours) en août 1896, défiant le protectorat qu'exerçait l'Empire britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la mort de son oncle, Ali bin Saïd, quatrième sultan de Zanzibar de 1890 à 1893, Khalid tente une première fois, grâce à une révolution de palais, de s'emparer du pouvoir, car il est opposé au protectorat britannique institué en 1890. Mais cette tentative est avortée, et il est arrêté par le bataillon de marine britannique qui stationne à Zanzibar, tandis que le neveu d'Ali, Sayyid Hamad ibn Thuwaini, est installé sur le trône par les Anglais. Ce cousin germain et beau-frère[1] de Khalid est favorable au protectorat britannique.

Article détaillé : Bombardement de Zanzibar.

Hamad meurt de façon inattendue en 1896, sans nul doute empoisonné par Khalid. Ce dernier s'empare du palais avec soixante hommes, le 25 août 1896, puis de la citadelle et se proclame sultan. La guerre la plus courte de l'histoire (trente-huit minutes) se déclenche avec le bombardement de la citadelle de la part des canonnières britanniques. Khalid ibn Bargach se réfugie le 27 août au consulat allemand, et il est accueilli sur le navire de la marine impériale allemande, le SMS Seeadler. C'est son cousin favorable aux Britanniques, Sayyid Hammoud ibn Mohammed ibn Saïd al-Bousaïd (1853-1902), qui devient le nouveau et huitième sultan. Il est lui-même le petit-fils du sultan Saïd ibn Sultan al-Bousaïd.

Quant à Khalid, il est envoyé à Dar es Salam, capitale de l'Afrique orientale allemande. Cependant les Allemands estiment que son influence est néfaste sur les chefs de tribus locaux de la côte. Il est emprisonné par les Britanniques, lorsque ceux-ci s'emparent de Dar es Salam en 1916, puis il est banni aux Seychelles et enfin à Sainte-Hélène. Il rentre en Afrique orientale en 1925 et meurt en 1927 à Mombassa qui appartenait à Zanzibar, jusqu'en 1888.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Order of the Brilliant Star of Zanzibar - ribbon bar.gif Croix de 1reclasse de l'Ordre de l'Étoile Brillante de Zanzibar (Ouissam al-Kawkab al-Durri al-Zanzibari)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il avait épousé en secondes noces, sa sœur Nounou

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Heinrich Loth, Geschichte Afrikas von den Anfägen bis zum Gegenwart, Berlin, Akademie-Verlag, 1976
  • (en) P.J.L Frankl, The Exile of Sayyid Khalid bin Bargash Al-BuSa'idi, British Journal od Middle Eastern Studies, 2006