Khalid Bin Mahfouz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kahlid Salim Bin Mahfouz (1949-2009[1]) est un important financier d'Arabie saoudite. Fils de Salim Bin Mahfouz et ancien juriste, il a été nommé en 1989 conseiller suprême d'Aramco par le roi Fahd.

Il est un personnage central du scandale de la BCCI: en tant que principal dirigeant (Directeur opérationnel, détenant alors 20 % du capital de la banque) à la fin des années 1980, il est inculpé en 1992 pour fraude fiscale dans le cadre de la faillite frauduleuse de la banque. En définitive, la justice américaine le blanchit de tout délit pénal, mais il est contraint d'indemniser civilement les victimes de la faillite[2].

L'affaire eut une certaine ampleur dans les années 1990. En 2001, il est accusé par Jean-Charles Brisard et Guillaume Dasquié d'avoir participé au financement du groupe terroriste, Al-Qaïda. Mais les deux auteurs se rétracteront ultérieurement et présenteront leurs excuses publiques, à travers des encarts publicitaires payés par les Bin Mahfouz, et faisant partie d'un règlement à l'amiable, dans de grands quotidiens internationaux (en France, Le Monde et Le Figaro). Ils déclarent avoir été dupes de sources erronées[3].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]