Khadijeh Saqafi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Khadijeh Saqafi (née en 1913 et morte le 21 mars 2009) était l'épouse iranienne de l'ayatollah Ruhollah Khomeiny, le chef de la Révolution iranienne de 1979. Saqafi était connue comme la «mère de la révolution islamique» en Iran[1],[2]. .

Saqafi épouse Ruhollah Khomeini en 1929[1]. Elle a donné naissance à sept enfants avec Khomeiny au cours de sa vie, deux n'ont pas survécu à la petite enfance[3]. Son fils, Mostafa, a été tué en Irak en 1977, et son second fils, Ahmed, est décédé d'un arrêt cardiaque en 1995 à l'âge de 50 ans[1].

Saqafi, qui est largement restée à l'écart des yeux du public iranien, a été décrite comme une fervente partisane de l'opposition de son mari envers le Shah d'Iran[1]. L'ancien président iranien Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, parlait de Saqafi comme de la "plus proche et la plus patiente" supportrice de son mari[1]. Ruhollah Khomeiny, meurt en 1989.

Khadijeh Saqafi meurt le 21 mars 2009 à Téhéran, après une longue maladie à l'âge de 96 ans[1]. Des milliers de personnes ont assisté à ses funérailles, dont le chef suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei et le président Mahmoud Ahmadinejad[1]. Saqafi a été enterrée avec son mari à son mausolée à Behesht-e Zahra[2] Ses trois filles lui survivent[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Khadijeh Saqafi, Khomeini’s Wife, Is Dead at 93 », Associated Press, New York Times,‎ 2009-03-23 (lire en ligne)
  2. a et b (en) « Iranians mourn Khomeini's widow », BBC News,‎ 2009-03-22 (lire en ligne)
  3. (en) « 'Mother of Islamic Revolution' passes away », Press TV,‎ 2009-03-21 (lire en ligne)