Kh-29

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kh-29
(OTAN : AS-14 « Kedge »)
Image illustrative de l'article Kh-29
Un Kh-29L sur son chariot de manutention.
Présentation
Fonction missile air-sol
à courte/moyenne portée
Constructeur Drapeau de l’URSS Vympel / TMC[1]
(de 1980 à 2003)[2]
Coût à l'unité 550 000 $ (2010)[3]
Déploiement 1980 - auj.
Caractéristiques
Moteur moteur fusée à combustible solide[1]
Masse au lancement Kh-29L : 660 kg (1 460 lbs)[4]
Kh-29T : 685 kg (1 510 lbs)[4]
Kh-29TE : 690 kg (1 520 lbs)[4]
Longueur Kh-29L/T : 3,900 m[4]
Kh-29TE : 3,875 m[4]
Diamètre 38 cm[4]
Envergure 1,10 m[4]
Vitesse 1 479 km/h[2]

Kh-29ML : 900 ~ 1 260 km/h[5]
Portée Kh-29L : 10 km[4]
Kh-29T : 12 km[4]
Kh-29TE : 30 km[4]
Charge 320 kg, charge creuse[1]
Guidage Kh-29 : laser semi-actif
Kh-29T/TE : TV
Kh-29D : infrarouge[6],[7]
Kh-29MP : radar actif[8]
Détonation impact[1]
Plateforme de lancement Kh-29L/T :
MiG-27K, MiG-29M, Su-27UB[4], Su-30MK, Su-39
Kh-29L seulement :
Su-25
Kh-29T seulement :
Su-35
Autres appareils :
Mirage F1-E, Su-17, Su-22[9], Su-24, Su-33, Su-34, Su-37

Le Kh-29 (9M721) (en russe : « Х-22 »), nom de code OTAN : AS-14 « Kedge », est un missile air-sol soviétique à courte / moyenne portée du début des années '80.

Conçu pour être équipé d'une grande variété d'autodirecteurs, il est très comparable à son homologue américain l'AGM-65 Maverick[10], bien que sa charge militaire soit plus lourde.

Histoire[modifier | modifier le code]

La conception commença en 1975, dans les bureaux de conception de Molniya en Ukraine, de ce qui devait devenir leur unique munition air-sol, mais quand les bureaux furent déplacés vers les ateliers, Vympel (alors dirigé par Matius Bisnovat et Georgiy I. Khokhlov) reprit à son compte le développement du futur Kh-29[10].

Le premier tir du missile fut effectué en 1976, et, après de nombreux tests, le Kh-29 fut admis en service en 1980[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Kh-29 (ou 9M721 dans sa désignation interne) est un missile air-sol destiné à engager de grosses cibles et infrastructures sur le champ de bataille, tels les immeubles, les complexes industriels, les dépôts ou les ponts[10]. Avec une portée de allant de 10 à 30 km et sa charge militaire puissante de 320 kg, il peut également être employé contre des navires de 10 000 T, des hangars durçis ou des pistes de décollage en béton[1].

La disposition aérodynamique de base du Kh-29 est similaire à celle du R-60 (OTAN : AA-8 « Aphid »), reflétant là les héritages de Molniya en matière de missiles air-air[10].

Afin de pouvoir accomplir un grand nombre de missions, il est doté d'une grande variété d'autodirecteurs, tels que laser semi-actif, infrarouge, radar actif ou TV. Il est généralement emporté par des chasseurs tactiques, tels les Su-24, Su-30 et MiG-29K ou les versions « T » et « TM » du Su-25, lui procurant alors des capacités étendues d'attaque « stand-off » (attaques à distance de sécurité).

La tête de guidage laser provient du missile Kh-25 (OTAN : AS-10 « Karen ») et celle à guidage TV provient du Kh-59 (OTAN : AS-13 « Kingbolt »), les deux étant reliés à une importante charge militaire[9].

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le Kh-29 entra en service dans les forces aériennes russes en 1980, et a été largement exporté depuis. Au-cours de la première guerre du Golfe, les irakiens employèrent des Kh-29L et Kh-29T contre l'Iran. Ils étaient accrochés sous des avions MiG-23BN.

Versions[modifier | modifier le code]

  • Kh-29L (Izdeliye 63, « Kedge-A »)[10] : Utilise un guidage laser semi-actif. Portée de 8 ~ 10 km[4].
  • Kh-29ML : Version améliorée du Kh-29L[10].
  • Kh-29T (Izdeliye 64, « Kedge-B »)[10] : Une version guidée par TV, équipée d'un guidage optique automatique vers un objet remarquable indiqué par le pilote depuis son cockpit.
  • Kh-29TE : développement d'une version « longue portée » (30 km) du Kh-29T[4]. Sa portée minimale est de 3 km et son altitude le lancement varie de 200 à 10 000 m[4].
  • Kh-29MP : Version équipée d'un guidage de 3e génération. Doté d'un radar actif, il devient une arme « tire et oublie ». Il est doté d'une grosse charge militaire, de 250 kg, et a une portée de 12 km[6],[8].
  • Kh-29D : Version « tire et oublie » du Kh-29TE, utilisant un guidage par infrarouges à imagerie[6],[7].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « X-29TE / X-29L », Tactical Missiles Corporation (consulté le 12 septembre 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Michal A. Fiszer, « 25 years of service of Russian Kh-29 missile », Situational Awareness (consulté le 7 septembre 2008), écrit par un ancien pilote de Su-24 polonais.
  3. (en) Annual report Tactical Missiles Corporation,‎ 2010, p. 92
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en) Rosoboronexport State Corporation, « AEROSPACE SYSTEMS export catalogue », Rosoboronexport air force department and media & PR Service (), p. 122
  5. (en) « KH-29 », The Probert encyclopaedia (consulté le 5 septembre 2008)
  6. a, b et c (en) Norman Friedman, « The Naval Institution's guide to World naval weapon systems 1997-1998 »,‎ 1997 (consulté le 12 septembre 2013), p. 236-237
  7. a et b (en) « Kh-29D », Deagel.com (consulté le 12 septembre 2013)
  8. a et b « Russian Air Force, Chapter 3 », Fighter Tactics Academy, http://www.sci.fi/~fta/index.htm (consulté le 12 septembre 2013)
  9. a et b (en) « Vympel Kh-29 (AS-14 'Kedge') », Jane's electro-optic systems,‎ 4 septembre 2008 (consulté le 6 février 2009)
  10. a, b, c, d, e, f et g (en) « Kh-29 (AS-14 'Kedge') », Jane's air-launched weapons,‎ 6 août 2008
  11. (en) « FIGHTER SU-25KM (SCORPION) », geo-army.ge,‎ 28 juin 2010 (consulté le 12 septembre 2013)
  12. (en) « MiG-29K Fulcrum », sur GlobalSecurity.org,‎ 11 juillet 2011 (consulté le 12 septembre 2013)
  13. (en) « Annual report of Tactical Missile Corporation »,‎ 2011
  14. (en) Bill, China test-fires new air-to-air missile; Taiwan likely to get upgraded arms,‎ 1er juillet 2002, A1
  15. (en) Richard D. Jr. Fisher, « The impact of foreign weapons and technology on the modernization of China's People's Liberation Army », US-China economic and security review commission,‎ janvier 2004 (), p. 4,2C

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Kh-25 (AS-10/12 « Karen / Kegler ») : Missile de 320kg doté d'une charge militaire de 90 kg. Portée : 10 ~ 25 km.
  • AGM-65 Maverick : Missile de 200 ~ 300kg doté d'une charge militaire de 57 ~ 135 kg. Portée : 27 km
  • AGM-62 Walleye : Bombe planante guidée américaine de 1967, dotée d'une charge militaire de 385 kg. Portée : + de 30 km.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Yefim Gordon, Soviet/Russian aircraft weapons since World War Two, Midland Publishing (Hinckley, England),‎ 2004 (ISBN 1-85780-188-1)