Keynesianisme militaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le keynésianisme militaire est une politique économique qui vise la croissance économique par un accroissement des dépenses militaires.

Il s'agit d'une politique de relance budgétaire telle que pouvait la prôner Keynes. Mais là ou Keynes préconisait d'augmenter les dépenses publiques sur des postes socialement utiles (infrastructures notamment), les dépenses publiques supplémentaires sont allouées à l'industrie de l'armement, le domaine de la défense étant celui sur lequel l’exécutif exerce le plus grand pouvoir discrétionnaire[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mauro Caputo, « Defense expenditure and macro-economic stabilization in Pakistan », Rivista internazionale di scienze economiche e commerciali, Università commerciale Luigi Bocconi, CEDAM.,‎ 1998, p. 603

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) L. J. Griffin, J. A. Devine, et M. Wallace, « Monopoly Capital, Organized Labor and Military Expenditures: Military Keynesianism in the United States, 1949-1976 (Capital monopolistique, organisation syndicales et dépenses militaires : le keynésianisme militaire aux États-Unis pendant la période 1949-1976) », American Journal of Sociology, vol. 88,‎ 1982, p. 5113-53
  • (en) D. K. Whynes, The Economics of Third World Military Expenditures (Logique économique des dépenses militaires du Tiers Monde), Londres, MacMillan,‎ 1979