Kertanagara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Candi Jawi près de Pasuruan, monument funéraire dédié à Kertanagara

Kertanagara, ou Kertanegara, est le dernier et le plus important des rois de Singasari (règne 1254-1292) dans l'est de Java. Son nom de règne complet est Sri Maharajadhiraja Kertanagara Wikrama Dharmmottunggadewa.

Il est placé sur le trône par son père Wisnuwardhana de son vivant et exerce personnellement le pouvoir à sa mort en 1268[1]. Sous son règne, le commerce de Java se développe considérablement, que ce soit avec les autres îles de l'archipel indonésien ou avec les contrées plus lointaines, notamment avec la Chine de Kubilai Khan.

En 1275, Kertanagara se sent suffisamment puissant pour attaquer le royaume de Malayu (l'actuelle Jambi) dans le sud de Sumatra, qui entretient de bonnes relations avec la Chine. En 1286, il fait présent d'une statue du bodhisattva Amoghapasa Lokesvara au roi de Dharmasraya, dans l'actuelle province de Sumatra occidental, qu'il traite en vassal.

Les ambitions de Kertanagara inquiètent Kubilai, qui finit par envoyer un corps expéditionnaire de 1 000 bateaux et 20 000 hommes en 1292.

La même année Jayakatwang, prince de Kediri et donc vassal de Kertanagara, se soulève contre son suzerain. Kertanagara est tué mais son gendre, que la tradition javanaise appelle Raden Wijaya, s'allie aux soldats sino-mongols et réprime la rébellion. Wijaya fonde un nouveau royaume, Majapahit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lombard, Denys, Le carrefour javanais
  • Ricklefs, M. C., A History of Modern Indonesia since c. 1200

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Southeast Asia : A Historical Encyclopedia, from Angkor Wat to East Timor, par Keat Gin Ooi Publié par ABC-CLIO, 2004 (ISBN 1576077705 et 9781576077702)