Kermesse des écoles françaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir kermesse.
Kermesse d'une maternelle

En France, c'est généralement fin juin que les écoles marquent la fin de l'année scolaire par une kermesse, fête qui fait participer sur leur temps libre les professeurs et souvent quelques parents volontaires. Ce bénévolat est très important car l'argent récolté lors de cette fête permet dans les petits villages, l'année suivante, de réaliser des sorties, ou d'acheter du matériel.

Ce n'est pas seulement une fête de l'école, mais surtout une participation communale. Ainsi, tout le monde est sollicité. Les commerçants offrent des produits qui serviront de lot lors de divers jeux comme la marguerite, certains peuvent offrir des bons pour une coupe de cheveux gratuite, bon pour une pâtisserie ou du matériel de bricolage, place de cinéma, place de bowling et ainsi se faire connaître des gens du village. Les grandes enseignes offrent souvent des produits publicitaires car elles ont des budgets pour cela. Les parents réalisent des plats salés ou sucrés pour une vente à la buvette. Les parents ou les grands-parents qui sont bons couturiers sont aussi mis à contribution pour la réalisation des costumes. Les papas ou mamans qui sont dans des grandes entreprises peuvent aussi obtenir des lots. Le maire apporte parfois gratuitement l'aide des employés communaux voire le mobilier : chaises, bancs, la sonorisation ou la salle des fêtes lorsque le temps n'est pas au rendez-vous. Le conseil régional peut aussi être contacté et peut ainsi offrir des tee-shirt ou casquettes avec le logo de la région.

Chaque année, les professeurs doivent redoubler d'ingéniosité pour réaliser un thème différent, le spectacle servant souvent dans les maternelles de fil conducteur éducatif.

En général, quelques semaines avant la kermesse, les parents sont incités à s'inscrire pour aider aux préparatifs et pour la tenue des stands. Ensuite lors d'une réunion, les stands sont choisis en fonction des goûts des parents et des professeurs, puis la répartition des tâches est effectuée. Le jour J, tout est mis en place. Les stands sont réalisés, les décors du spectacle des enfants sont mis en place, les décorations sont sorties des cartons pour décorer l'école. Tout doit être prêt pour accueillir en fin d'après-midi le plus de monde possible. Certains villages font même de la publicité dans les communes avoisinantes, mais c'est souvent par le bouche à oreille que le monde se déplace.

Pour les maternelles, la kermesse débute souvent par le spectacle réalisé par les élèves guidés par leur maître ou maîtresse respectif. Dans les écoles primaires, c'est parfois des chorales, des danses synchronisées ou démonstrations sportives. Les kermesses dans les collèges, sont plus rares et les parents peu sollicités car elles se réalisent souvent entre adolescents.

Kermesse d'une école primaire

Les stands[modifier | modifier le code]

Les stands proposés sont les mêmes d'une année sur l'autre : ils se déclinent généralement sous la forme de jeux qui permettent aux enfants d'obtenir des lots. Pour participer à ces activités, les familles peuvent payer directement au stand, mais alors il y a un problème de rendu de monnaie qui n'est pas très pratique, car il arrive que les parents qui s'occupent de ces stands doivent fermer l'attraction pour récupérer des pièces sonnantes et trébuchantes. La seconde possibilité est la vente de carnets de bons à l'entrée de l'école. Ainsi, les tickets serviront de monnaie de substitution : deux tickets pour une boisson, un ticket pour une pêche à la ligne, ...

La buvette[modifier | modifier le code]

Appelée parfois "manège carré" de par sa forme, c'est l'attraction la plus importante. Elle permet de garder le plus longtemps possible les familles qui peuvent se désaltérer quand il fait chaud et manger le soir avant la tombée de la nuit. On peut y trouver des jus de fruits, sodas et bières à boire avec modération bien entendu. Pour ce qui est de la nourriture, en raison des règles d'hygiène les sandwichs sont préparés au dernier moment. Les gâteaux réalisés par les parents d'élèves sont vendus en portions.

La pêche[modifier | modifier le code]

Pêche aux canards

À l'aide d'une canne à pêche que l'on fabrique avec une baguette d'environ un mètre, une ficelle et un petit crochet ou petit aimant, l'enfant est invité à attraper divers objets. Pour les tout-petits de maternelle, le crochet peut être directement attaché ou visé à la canne, évitant le balancement de l'hameçon et facilitant ainsi la prise de l'objet.

  • La pêche aux canards: Le but est d'attraper un ou plusieurs objets flottants dans un petit bac ou petite piscine contenant de l'eau. Sous l'objet se trouve un numéro ou une couleur qui permet d'obtenir un ou plusieurs lot à échanger au stand des lots.
  • La pêche aux paquets cadeaux: Des jouets, bonbons ou autres petits objets sont emballés dans du papier journal, puis attachés avec une belle et grosse rosette pour faciliter l'accroche. Les paquets sont ensuite empilés les uns sur les autres, boucle vers le haut. Les enfants sont maintenus à distance derrière un banc et viennent attraper les objets avec la canne.

Jeux de hasard[modifier | modifier le code]

  • La Tombola: Des carnets de tickets de tombola sont distribués aux enfants des écoles qui se chargent ensuite de les vendre à la famille ou aux voisins avec pour motivation une récompense au meilleur vendeur. Les enfants vendent un ou plusieurs billets en notant le nom de l'acheteur pour que la liste des gagnants soit affiché à l'école dans les jours qui suivent le tirage de la loterie de la kermesse. Le tirage des numéros de la tombola se réalise en fin de kermesse en mélangeant le talon des souches.
  • Les programmes des festivités: qui sont vendus au début de la kermesse à l'entrée de l'école sont souvent dessinés par les enfants sur la première page et comportent un numéro qui sert à un autre tirage de loterie.
  • La marguerite: La forme est constituée d'un support représentant une fleur de marguerite. Des pétales de papier comportant un numéro caché sont collés sur le support pour former la corolle. Les enfants viennent chacun leur tour effeuiller la marguerite, le numéro au dos du pétale sert à retirer un lot.