Kepler-9 d

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kepler-9d)
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 19h 02m 17.76s, +38° 24′ 3.2″

<th colspan="2" style="text-align:center;background-color:#Équipe Keplertransits1erjanvier 2011;color:#cedaf2"> Découverte

Kepler-9 d
Étoile
Nom Kepler-9
Constellation Lyre
Ascension droite 19h 02m 17,76s
Déclinaison +38° 24′ 3,2″
Type spectral G2V
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,0273 ± 0,00043  UA  [1]
Excentricité (e) Fixée à 0  [1]
Période (P) 1,592851±4,5×10-5  d  [1]
Caractéristiques physiques
Masse ~ 0,022 ?  MJ  [1]
Rayon 0,147+0,017−0,013  RJ  [1]
Masse volumique ~ 9,2 ?  g/cm3  [2]
Température 2 026  K [3]
Découvreurs Équipe Kepler
Méthode transits
Date 1er janvier 2011
Statut

Kepler-9 d est une exoplanète en orbite autour de Kepler-9, une naine jaune très semblable au Soleil quoique plus jeune (1 milliard d'années contre 4,5 milliard pour le Soleil) située à environ 2 120 années-lumière (650 pc) du Système solaire dans la constellation de la Lyre. Un système planétaire à trois corps a été détecté par la méthode des transits autour de cette étoile :

Planète Masse
(MJ)
Rayon
(RJ)
Demi-grand axe
(UA)
Période orbitale
(d)
 Masse volumique 
(g/cm3)
Kepler-9 d    ~ 0,022 ?   ~ 0,147   ~ 0,0273   1,592851   ~ 9,2 ?
Kepler-9 b    ~ 0,252   ~ 0,842   ~ 0,14   19,243158   ~ 0,524[3]
Kepler-9 c    ~ 0,171   ~ 0,823   ~ 0,225   38,90861   ~ 0,383[3]
Système planétaire de Kepler-9[4]

Kepler-9 d aurait un rayon d'environ 1,64 rayon terrestre et une masse d'au moins 1,5 masse terrestre[5], voire masses terrestres[1]. Sa masse volumique serait donc d'au moins 1,875 g/cm3 et pourrait atteindre 9,2 g/cm3, cette dernière valeur en faisant une super-Terre tellurique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Exoplanet.eu « Planet: Kepler-9d ».
  2. En fonction des données relatives à la masse et au rayon.
  3. a, b et c (en) NASA Ames Research Center Kepler A Search for Habitable Planets « Kepler Discoveries ».
  4. (en) Exoplanet.eu « Star: Kepler-9 – 3 planets ».
  5. (en) Guillermo Torres, François Fressin, Natalie M. Batalha, William J. Borucki, Timothy M. Brown, Stephen T. Bryson, Lars A. Buchhave, David Charbonneau, David R. Ciardi, Edward W. Dunham, Daniel C. Fabrycky, Eric B. Ford, Thomas N. Gautier III, Ronald L. Gilliland, Matthew J. Holman1, Steve B. Howell, Howard Isaacson, Jon M. Jenkins, David G. Koch, David W. Latham, Jack J. Lissauer, Geoffrey W. Marcy, David G. Monet, Andrej Prsa, Samuel N. Quinn, Darin Ragozzine, Jason F. Rowe, Dimitar D. Sasselov, Jason H. Steffen et William F. Welsh, « MODELING KEPLER TRANSIT LIGHT CURVES AS FALSE POSITIVES: REJECTION OF BLEND SCENARIOS FOR KEPLER-9, AND VALIDATION OF KEPLER-9 d, A SUPER-EARTH-SIZE PLANET IN A MULTIPLE SYSTEM », The Astrophysical Journal, vol. 727, no 1,‎ 20 janvier 2011, p. 24 (lire en ligne). DOI:10.1088/0004-637X/727/1/24