Kenny Elissonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kenny Elissonde
Image illustrative de l'article Kenny Elissonde
Kenny Elissonde lors du Tour de la Vallée d'Aoste 2011
Informations
Nom Elissonde
Prénom Kenny
Date de naissance 22 juillet 1991 (23 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle FDJ.fr
Spécialité Grimpeur
Équipe amateur
1999-2002
2003
2004-2007
2008-2009
2010-07.2011
CC Igny Palaiseau 91
EC Juvisy-Viry
AS Corbeil-Essonne
EC Château d'Olonne
CC Étupes
Équipe professionnelle
08.2011-12.2011
2012
01.2013-06.2013
06.2013-
FDJ (stagiaire)
FDJ-BigMat
FDJ
FDJ.fr
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

Kenny Elissonde, né le 26 juillet 1991 à Longjumeau, est un coureur cycliste professionnel français. Il est membre de l'équipe FDJ.fr depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Kenny Elissonde commence le cyclisme à l'âge de huit ans. D'abord intéressé par le VTT, il passe ensuite à la route. En catégorie minimes, il remporte le championnat de l'Essonne[1].

En 2007, alors licencié à l'AS Corbeil-Essonnes, il intègre le Pôle espoirs de La-Roche-sur-Yon puis rejoint l'EC Château-d'Olonne en 2008[2]. Il gagne cette année-là le titre de champion de France sur route juniors à Cusset dans l'Allier, sur un parcours escarpé[1].

En 2010, il passe en catégorie espoirs (moins de 23 ans) et rejoint le CC Étupes, dans le Doubs. En août, il obtient sa première sélection en équipe de France en Coupe des Nations au Tour de la Vallée d'Aoste, dont il prend la septième place[1].

En 2011, il remporte le Ronde de l'Isard d'Ariège, grâce à sa victoire d'étape à Superbagnères[3]. Le même mois, il intègre l'équipe professionnelle FDJ en tant que stagiaire. Il participe au Tour de Burgos sous ses nouvelles couleurs et est le mieux classé de l'équipe au classement général, à la treizième place. Après cette course, FDJ lui fait signer un contrat de deux ans[4]. Il est 18e des Trois vallées varésines la semaine suivante. Avec l'équipe de France espoirs, il est deux fois deuxième d'étapes du Tour de la Vallée d'Aoste.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Kenny Elissonde devient professionnel en 2012 au sein de l'équipe FDJ-BigMat. Il y retrouve plusieurs coureurs passés par le CC Étupes : Geoffrey Soupe et Thibaut Pinot. Pour ses débuts, il est équipier de ce dernier, grimpeur comme lui[5]. Il commence l'année sans être à son meilleur niveau, selon ses dires[6]. Au printemps, il participe notamment aux classiques ardennaises Flèche wallonne et Liège-Bastogne-Liège. En juin, il prend la quatrième place de la Route du Sud, puis en août il obtient sa première victoire professionnelle, une étape de Paris-Corrèze. En fin d'année, il qualifie sa première saison professionnelle de « moyenne »[6].

Il commence sa saison 2013 au Tour Down Under qu'il termine à la treizième place. Il prévoit de participer au Tour d'Italie, son premier grand tour[7], mais il n'est finalement pas au départ. En septembre, il signe sa première grande victoire lors de la 20e étape du Tour d'Espagne, à l'Alto de l'Angliru au terme d'une longue échappée avec plus de 30 coureurs. Il part avec l'Italien Paolo Tiralongo dans l'avant-dernière difficulté de la journée puis lâche ce dernier dans l'Angliru pour arriver avec une trentaine de secondes d'avance sur Christopher Horner, alors qu'il comptait encore plus de 4 minutes d'avance au pied de cette dernière ascension.

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. L'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam, dont FDJ ne fait pas partie. L'année suivante, FDJ-BigMat retrouve un statut de ProTeam, ce qui fait qu'Elissonde peut être classé au World Tour.

Année 2010 2011 2012 2013
UCI World Tour[8] nc[9] 132e[10]
UCI Europe Tour 897e[11] 216e[12]
Légende : nc = non classé

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Elissonde, grimpeur sinon rien », sur velochrono.fr,‎ 16 février 2011 (consulté en 12 février 2013)
  2. « Cyclisme : Kenny Elissonde adopté par la Vendée », sur lessablesdolonne.maville.com,‎ 3 septembre 2008 (consulté en 12 février 2013)
  3. « Le drôle de samedi de Kenny Elissonde », sur velochrono.fr,‎ 22 mai 2011 (consulté en 12 février 2013)
  4. « Elissonde deux ans chez FDJ », sur velochrono.fr,‎ 10 août 2011 (consulté en 12 février 2013)
  5. « Elissonde : « J’aime la difficulté » », sur velochrono.fr,‎ 20 novembre 2011 (consulté en 12 février 2013)
  6. a et b « Néo-pros : Kenny Elissonde fait le bilan », sur directvelo.com,‎ 6 novembre 2012 (consulté en 12 février 2013)
  7. « Elissonde, son programme le botte », sur velochrono.fr,‎ 12 février 2013 (consulté en 12 février 2013)
  8. « UCI WorldTour », sur uciworldtour.com (consulté le 14 novembre 2012)
  9. « UCI WorldTour Ranking - 2012 », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 14 novembre 2012)
  10. « UCI WorldTour Ranking - 2013 », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 15 octobre 2013)
  11. « UCI Europe Tour Ranking - 2010 », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 14 novembre 2012)
  12. « Cycling - Road 2011 - Men Elite UCI Europe Tour Ranking Individual - Final result », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 14 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :