Ken Park

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ken Park est un film américain de Larry Clark et Ed Lachman, sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quatre jeunes Californiens de Visalia, après le suicide de Ken Park, sont diversement maltraités par leurs familles : Claude subit les agressions constantes de son père bodybuilder qui l'accuse d'être homosexuel, lui dit sa honte d'être son père et le persécute (il tentera finalement d'abuser de lui). Tate, adolescent dérangé, est encore perçu et traité comme un enfant par sa grand-mère qui, selon lui, viole sans cesse son intimité et son grand-père qu'il accuse de tricher au scrabble; Tate déteste ses grands-parents pour des raisons pourtant anodines et ira jusqu'à les tuer dans leur sommeil, poussé semble-t-il par une pulsion sexuelle. Shawn entretient une relation sexuelle avec Rhonda, une éphébophile qui est mariée et qui est la mère de sa petite amie Hannah. Il est amoureux d'elle et souffre de cette situation. Peaches vit sous la morale pathologiquement puritaine d'un père veuf qui, de douleur, tombe progressivement dans la folie. Il devient fou de rage lorsqu'il surprend sa fille en train de faire une fellation à un ami attaché au lit et frappe violemment le garçon qui ne peut se défendre, par la suite il exige de Peaches qu'elle reprenne, au cours de cérémonials macabres, le rôle de l'absente en portant la robe de mariée de sa mère.

Problématique[modifier | modifier le code]

Ce monde des adultes étant sans issue, c'est entre eux, par l'« amour sexuel » ou seulement le sexe, que les adolescents essaient de recréer des liens et « refaire le monde ». La scène d'amour qui clôt le film est d'ailleurs un clin d'œil décalé aux années 1960, dont Larry Clark semble vouloir défendre au moins les aspects concrets, au-delà des utopies.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Les nombreuses scènes violentes et surtout explicitement érotiques ont entraîné de multiples problèmes et restrictions de diffusion, notamment dans les pays anglo-saxons. On peut par exemple voir Tate éjaculer après une auto-strangulation non simulée. Le film a été interdit aux moins de 18 ans dans plusieurs pays, comme l'Italie, la Norvège, ou le Japon, et totalement interdit en Australie[1]. En France, le film a d'abord été interdit au moins de 16 ans, puis réévalué et interdit aux moins de 18 ans par le conseil d'État. Cela n'empêche pas son exploitation en salles et dans le circuit commercial traditionnel, mais de façon restreinte et cela compromet sa diffusion à la télévision.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]