Kelabit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Kelabit sont une population de Bornéo (partie malaisienne). Les Kelabit font partie des Orang Ulu (peuple de loin en malais).

Originaire d'Indonésie, les Kelabits se sont déplacés en Malaisie. La plupart d'entre eux sont maintenant sédentarisés à l'est de l'État du Sarawak, l'un des deux État malaisiens de l'île de Bornéo. Ils sont concentrés dans les villes de Miri, Marudi, ainsi que sur les plateaux de Bareo et Mulu.

Traditions[modifier | modifier le code]

Forgeron kelabit à Sarawak vers 1896

Les femmes Kelabit, tout comme les orangs ulu, portent de grosses boucles d'oreille ; le poids de ces boucles agrandit le trou de l'oreille. Aujourd'hui cette tradition n'est pratiquée que par les anciens.

Les Kelabit, comme la plupart des tribus de Bornéo (Iban, Dayak, Kadazan...) portent beaucoup de tatouages. Le tatouage est signe de beauté chez les femmes et de protection chez les hommes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Poline Bala,, Changing borders and identities in the Kelabit Highlands: anthropological reflections on growing up near an international border, Unit Penerbitan Universiti Malaysia Sarawak, 2002, 142 p. (ISBN 9789839257175)
  • (en) Poline Bala, « Being Christians in Muslim-majority Malaysia: the Kelabit and Lun Bawang Experiences in Sarawak », in Bernhard Platzdasch et Johan Saravanamuttu (dir.), Religious Diversity in Muslim-majority States in Southeast Asia: Areas of Toleration and Conflict, Institute of Southeast Asian Studies, 2014, p. 379-399 (ISBN 9789814519649)
  • (en) Monica Janowski, The forest, source of life : the Kelabit of Sarawak, British Museum, London ; Sarawak Museum, Sarawak, 2003, 154 p. (ISBN 0-86159-143-7)
  • Mady Villard, Bornéo : chez les hommes aux longues oreilles, F. Nathan, Paris, 1975, 130 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]