Keirin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une course de Keirin à Colwood, en Colombie-Britannique
L'entrée de l'Iwaki-Taira Vélodrome au Japon
Départ d'une course à Tachikawa
Lors d'une course au Japon, les neuf coureurs forment une ligne derrière le meneur
Les coureurs sprintent jusqu'à la ligne d'arrivée dans le dernier tour d'une course au Vélodrome Omiya

Le keirin (競輪?) est une compétition de cyclisme sur piste née en 1948 au Japon.

Description[modifier | modifier le code]

Les courses de keirin sont généralement longues de 2 km et confrontent de 5 à 7 coureurs (parfois 4 ou 8). La course est lancée par un meneur à vélomoteur ou « lièvre ». Les positions au départ sont tirées au sort. Le lièvre peut être un derny, une moto ou un tandem.

Les coureurs doivent rester derrière le lièvre tant qu'il ne s'est pas écarté, à 600 ou 700 mètres de l'arrivée. Il roule tout d'abord à vitesse modérée (environ 25 km/h) et accélère progressivement jusqu'à atteindre environ 50 km/h au moment où il s'écarte.

Lors des compétitions, cette épreuve est généralement courue en plusieurs tours. Les cyclistes éliminés peuvent parfois aller en repêchage.

Au Japon, les modalités sont différentes : les coureurs sont au nombre de neuf et doivent annoncer à l'avance leur stratégie de course (devant, au milieu ou à l'arrière).

Règlement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

  • Les positions de départ des coureurs sont déterminées par tirage au sort. Les coureurs sont placés dans cet ordre les uns à côté des autres sur la ligne de poursuite, le couloir des sprinters restant libre. Les coureurs sont tenus par des assistants qui ne devront pas les pousser.
  • Le départ est donné lorsque le meneur s'approche de la ligne de poursuite, dans le couloir des sprinters. À moins qu'un autre coureur prenne volontairement cette position, le coureur ayant tiré le numéro 1 doit obligatoirement prendre le sillage du meneur pour au moins un tour.
  • Dans le cas où un ou plusieurs coureurs dépassent l'arrière de la roue arrière du vélomoteur avant que ce dernier ne quitte la piste, la course sera arrêtée et recourue sans le ou les coureurs fautifs qui seront disqualifiés.
  • La course sera arrêtée en cas de comportement fautif ou non sportif de la part d'un ou plusieurs coureurs durant la phase de course se déroulant derrière le derny.

Histoire et champions[modifier | modifier le code]

Le Keirin est né en 1948 au Japon où il a gagné en popularité comme sport ouvert à pari. En 1957, l'Association japonaise de Keirin a été créée pour uniformiser et standardiser ce sport. Les coureurs qui aspirent à une carrière professionnelle au Japon concourent pour une place dans l'École japonaise de Keirin. Les 10 % qui y entrent suivent un entraînement strict de 15 heures par jour. Ceux qui passent l'examen final avec succès et sont reconnus par la Nihon Jitensha Shinkokai, peuvent devenir coureur professionnel au Japon. En général les cyclistes japonais ne courent pas sur le circuit international, principalement parce que le circuit japonais est plus lucratif et prestigieux de leur point de vue. Kōichi Nakano a été l'un des premiers Japonais à courir en dehors du Japon.

Le Keirin est devenu une épreuve du championnat du monde en 1980. C'est l'Australien Danny Clark qui en est le premier vainqueur devant le Français Daniel Morelon.

Le Japonais Kōichi Nakano est considéré comme le plus grand champion de Keirin de tous les temps. À son époque toutes les épreuves faisaient partie du Circuit Professionnel de Keirin du Japon. Par ailleurs, il détient un record de 10 victoires consécutives entre 1977 et 1986 dans le championnat du monde de vitesse mais il n'a jamais gagné une compétition mondiale de Keirin (JO ou championnat du monde).

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Palmarès des championnats du monde : Masculin et Féminin.

Le championnat du monde est organisé depuis 1980 chez les hommes et 2002 chez les femmes. L'Allemand Michael Hübner, le Français Frédéric Magné et le Britannique Chris Hoy ont gagné trois fois cette épreuve. La Française Clara Sanchez l'a remportée à deux reprises chez les femmes.

L'épreuve est inscrite aux Jeux olympiques depuis 2000 pour les hommes et à partir de 2012 pour les femmes.

Lors des Jeux olympiques et des championnats du monde, les participants sont sélectionnés en fonction de leur résultat obtenu lors des épreuves de la Coupe du monde tout au long de la saison.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]