Keiji (manga)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keiji.

Keiji

花の慶次 -雲のかなたに
(Hana no Keiji -Kumo no Kanata ni-)
Genre Jidaimono
Thèmes Samuraï
Manga
Auteur Tetsuo Hara
Éditeur Drapeau du Japon Shueisha
Drapeau de la France Casterman
Sortie initiale 1990 – 1993
Volumes 18

Keiji (花の慶次 -雲のかなたに-, Hana no Keiji -Kumo no Kanata ni-?, lit "La floraison de Keiji: De l’autre côté des nuages") est un manga de type Jidaimono écrit par Tetsuo Hara, qui a été publié dans l'hebdomadaire de Weekly Shōnen Jump de 1990 à 1993. C'est une adaptation du roman Ichi-Mu-An Fūryūki (一夢庵風流記?) de Ryu Keiichiro sur la vie de Keiji Maeda.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Keiji Maeda est un kabuki-mono, c'est-à-dire un homme extraverti, mais c'est également un excellent combattant, descendant d’une lignée de ninja. L’histoire se déroule en 1582, an 10 de l’Ere Tensho, année du décès de Nobunaga Oda. Keiji est un homme craint de tous mais qui ne manquera pas de se faire beaucoup d’ennemis comme Shichirôbé Furuya, du clan Hôjô ou Shumé Yotsui, le chef des ninjas du territoire de Kaga. Malgré ces nombreux adversaires, Keiji est décidé à venir en aide au château de Suemori attaqué par Narisama Sassa.

Contexte Historique[modifier | modifier le code]

Keiji nous immerge dans une période sombre de l'histoire du Japon où les chefs militaires font la loi, destituant par la même occasion le shôgun de son autorité. La force du manga réside dans la réalité de certains faits bien que très romancés. Par exemple les daimyo. Toshiie Maeda est un seigneur qui a vécu de 1538 à 1599. Il entre au service de Nobunaga Oda et obtiendra le domaine de Noto, qui fait de lui un daimyo. Bien plus tard, sa fidélité à Hideyoshi Toyotomi lui vaut de devenir maître des terres de Kaga. Narisama Sassa est un des personnages qui a participé à la lutte de succession suite à la mort de Nobunaga Oda en 1582. Il se rallliera à Ieyasu Tokugawa. Sassa désirant contrer les ambitions de Hideyoshi Toyotomi. La bataille des clans se jouera donc pour la succession de Nobunaga Oda.

Personnages[modifier | modifier le code]

Maeda Keiji (前田慶次?)
Matsukaze (松風?)
Sutemaru (捨丸?)
Ganbei (岩兵衛?)
Maeda Matsu (まつ?)
Ofū (おふう?)
Risa (利沙?)
Hotaru (?)

Publication[modifier | modifier le code]

À l'origine Keiji a été éditée en 1989 comme one shot dans le numéro 50 de Weekly Shōnen Jump. La version adaptée en série a été publié du numéro 13 en 1990 au numéro 33 en 1993. L'édition de 18 Tankōbon ont été éditées par ‘’Jump Comics’’. La série a été republiée dans une édition bunkoban de 10 volumes par Shūeisha et une édition kanzenban de 15 volumes par Tokuma Shoten de 2004 à 2005. Une version anglaise du manga a été éditée dans l’éphémère recueil de manga ‘’Raijin Comics publié par l’éditeur maintenant disparu Gutsoon! Entertainment dans lequel les 24 premiers chapitres avaient été publiés.

En France, c'est l'édition Casterman qui s'est lancé dans la publication du manga depuis le 9 mars 2007.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Shueisha a sorti une version audio book de Hana no Keiji en décembre 1993. C'est Akio Ōtsuka qui a prêté sa voix pour conter l'histoire de Keiji. Un jeu vidéo de Keiji est sorti sur la Super Nintendo le 18 novembre 1994. C'est un jeu de combat qui reprend l'histoire du manga.

Travaux relatifs[modifier | modifier le code]

À la fin de Keiji, Tetsuo Hara a adapté un autre roman de Keiichiro Ryu intitulés Kagemusha Tokugawa Ieyasu, se concentrant sur la doublure de Tokugawa Ieyasu. Il a été suivi par un spin-off intitulé Sakon, concentrant l'histoire sur Sakon Shima. En 2008, un spin-off sur Keiji intitulé Gifū Dōdō ! ! Naoe Kanetsugu, écrit par Tetsuo Hara et Nobuhiko Horie et illustré par Yuji Takemura, a commencé à être publié dans Weekly Comic Bunch.

Voir aussi[modifier | modifier le code]