Kebek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kebek est un khan de la dynastie des Djaghataïdes, qui règne de 1309 à 1310 puis d'environ 1318 à sa mort vers 1325/1326.

En 1309, le khan de Djaghataï Talikou est assassiné sur ordre de parents de Douwa. Le fils cadet de Douwa, Kebek, monte sur le trône. Djeper, dernier khan de la branche d’Ögödei, est battu par le khan Kebek et se réfugie à Pékin. Après la victoire de Kebek, le quriltay de 1309 décide de donner le trône à un autre fils de Douwa, Esen-bouqa, alors à Pékin. Kebek lui cède le trône de son plein gré. À la mort d'Esen-bouqa en 1318, un nouveau quriltay remet Kebek sur le trône.

Ses frères Eldjigidei et Douwa-Timur lui succèdent à sa mort. Leur règne commun ne dure que quelques mois, et après leur mort, le troisième frère de Kebek, Tarmachirin, monte sur le trône (fin en 1333).

Sources[modifier | modifier le code]