Kebaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kebaya modernes pour femme et enfant
Paysanne sundanaise de la région de Garut portant une kebaya, un kain et un couvre-chef de batik

La kebaya est une blouse traditionnelle portée par les femmes à Brunei, en Indonésie, en Malaisie et par les Malais de Singapour, en général avec un kain de batik, mais aussi avec un sarong ou un songket.

Histoire[modifier | modifier le code]

La kebaya serait originaire de la péninsule Arabique[1]. "Kaba" signifie en effet "vêtement" en arabe. Le nom de kebaya aurait été donné par les premiers Portugais arrivés en Asie du Sud-Est au début du XVIe siècle, pour désigner ce vêtement porté par les femmes de l'archipel indonésien.

Autrefois à Java, seuls les membres de familles royales et princières et de la noblesse de robe priyayi avaient le droit de porter la kebaya. À l'époque des Indes néerlandaises et jusqu'au début du XXe siècle, les femmes européennes la portaient.

À Malacca, les Chinoises Peranakan portaient la "kebaya nyonya" avec un sarong et des souliers appelés kasut manek.

Aujourd'hui en Indonésie, à côté de la kebaya traditionnelle, les stylistes travaillent à créer une kebaya moderne et à la mode.

La kebaya est appréciée pour sa mise en valeur de la silhoutte de la femme.

Les hôtesses des compagnies aériennes Garuda Indonesia, Malaysia Airlines et Singapore Airlines portent comme uniforme un ensemble appelé sarong kebaya.

  1. Lombard, Le carrefour javanais : Essai d'histoire globale, École des hautes études en sciences sociales,‎ 1990 (ISBN 2713209498)