Kazys Grinius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kazys Grinius
Illustration.
Fonctions
2e président de la République de Lituanie
Prédécesseur Aleksandras Stulginskis
Successeur Jonas Staugaitis
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Selema, Municipalité de Kazlų Rūda, Lituanie
Date de décès
Lieu de décès Chicago, États-Unis
Parti politique Union populaire agraire lituanienne
Conjoint Joana Pavalkytė-Griniuvienė
Kristina Arsaitė-Grinienė

Kazys Grinius
Présidents de la République de Lituanie

Kazys Grinius né le 17 décembre 1866 à Selema, (Municipalité de Kazlų Rūda, Lituanie, décédé le 4 juin 1950) fut le deuxième président de la République de Lituanie du 7 juin 1926 au 17 décembre 1926.

Grinius est né dans le village de Selema, près de Marijampolė alors que la Lituanie était encore incluse dans l'Empire russe. Il étudie la médecine à l'Université d'État de Moscou. Jeune homme, il s'implique dans les mouvements activistes lituaniens et subit la persécution des autorités tsaristes.

En 1896, il épouse Joana Pavalkytė. Le couple vie à Virbalis et en 1899, ils ont un fils, Kazys, puis en 1902 une fille, Gražina. Durant la première Guerre mondiale, ils vivent à Kislovodsk. En 1918, la femme et la fille de Grinius sont tuées lors d'une attaque de l'armée rouge.

Lorsque la Lituanie devient indépendante en 1918, Grinius devient un membre de l'assemblée nationale en tant que membre du parti agraire populaire. Entre 1920 et 1922 il est premier ministre et signe un traité avec l'Union des républiques socialistes soviétiques. En 1926, il est élu président par le Seimas, mais moins de 6 mois plus tard, il est renversé par un coup d'État mené par Antanas Smetona, sous le prétexte qu'un complot communiste imminent est en préparation.

Quand le Troisième Reich envahit la Lituanie en 1941, Grinius refuse de collaborer. En 1944, tandis que l'armée rouge occupe de nouveau la Lituanie, il fuit à l'ouest et émigre aux États-Unis.

Il décède à Chicago dans l'Illinois, en 1950. Après l'indépendance de 1990, ces restes ont été rapatriés en Lituanie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]