Kazimierz Łyszczyński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kazimierz Łyszczyński.jpg

Kazimierz Łyszczyński (4 mars 1634, 30 mars 1689) était un philosophe et aristocrate polonais.

Il ne croyait pas en l'existence de Dieu et fut condamné au bûcher en 1689 pour hérésie. Son œuvre la plus caractéristique est De non existentia Dei (De la non-existence de Dieu). Avant de devenir athée, il était jésuite et étudiait la philosophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant 8 ans, il fut jésuite (étudiant la philosophie), il devient "subiudex" (se présentant contre les jésuites dans les affaires de propriété). Il fut condamné à mort pour athéisme. Le verdict fut prononcé sur la place du marché de la vieille ville à Varsovie, ou sa tête fut coupée. Après ça, son corps fut emmené en dehors de la ville et brûlé.

Il fut dénoncé par un voisin, Jan Kazinierz Brzosk, qui ne voulait pas lui rembourser une somme que Łyszczyński lui avait prêté, il lui vola donc un manuscrit de "De non existentia Dei" au tribunal (c'était le premier traité polonais de philosophie présentant un point de vue athée, sur lequel Łyszczyński avait commencé en 1674). Sur cette base, avec une accusation publique, un procès eut lieu devant la Commission Parlementaire. Dans une bibliothèque de Kórnik, l'"instygator royal" (Szymon Kurowicz Zabistowski) dirigea le procès.