Kawasaki Ki-32

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Kawasaki Ki-32 Su-27 silhouette.svg
Ki-32 Mary in flight2.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Japon Kawasaki
Rôle Bombardier
Premier vol mars 1937
Mise en service 1938
Nombre construits 854
Équipage
2 personnes
Motorisation
Moteur Kawasaki HA 9IIb
Nombre 1
Type 12 cylindres en V refroidit par air
Puissance unitaire 850 ch
Dimensions
Envergure 15,00 m
Longueur 11,64 m
Hauteur 2,90 m
Masses
Maximale 3 539 kg
Performances
Vitesse maximale 423 km/h
Plafond 8 920 m
Rayon d'action 1 300 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses
Externe 450 kilos de bombes

Le Kawasaki Ki-32 Mary bombardier léger fit partie des avions qui permirent à l'aviation japonaise de se hisser au même niveau que les principales nations occidentales dans l'immédiat avant guerre.

Conception[modifier | modifier le code]

L'origine du projet Ki-32 remonte à mai 1936 lorsque l'armée de terre japonaise souhaita la mise au point d'un bombardier monoplan monomoteur capable de transporter au moins 300 kilos de bombe. Le premier prototype monoplan a ailes moyennes, tout en métal pourvu d'un train fixe et d'une soute à bombe à l'intérieur du fuselage vola en mars 1937. Le Ki-32 était très semblable à part son train fixe a son contemporain britannique Fairey Battle et se révéla supérieur en particulier au niveau de la vitesse.

Le propulseur était un moteur en ligne au lieu du traditionnel moteur radial, mais sa mise au point difficile entraîna du retard ce qui profita à son concurrent à moteur radial, le Mitsubishi Ki-30 considéré comme plus fiable. Malgré tout, il fut mis en production fin 1938 à cause de la guerre imminente, 854 Ki-32 furent produits, le dernier en mai 1940.

Engagement[modifier | modifier le code]

Le Ki-32 commença à être utilisé lors du second conflit sino-japonais et resta en première ligne jusqu'au début de 1942, il fut ensuite relégué a l'instruction.