Kasuga-taisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La porte centrale et le hall

Le Kasuga-taisha (春日大社?) est un sanctuaire shinto de la ville de Nara, dans la préfecture du même nom au Japon. Établi en 768 et reconstruit plusieurs fois au cours des siècles, c'est le mausolée de la famille Fujiwara. L'intérieur est célèbre pour ses nombreuses lanternes de bronze, alors que l’extérieur se distingue par ses nombreuses lanternes de pierre qui mènent au monument.

Le sanctuaire de Kasuga et la forêt primaire de Kasugayama tout près, sont enregistrés au patrimoine mondial de l’UNESCO comme faisant partie des monuments historiques de l'ancienne Nara.

Le style architectural Kasuga-zukuri prend son nom du honden (bâtiment principal) du Kasuga-taisha.

Le chemin jusqu’au Kasuga-taisha passe par le Deer Park où des cerfs apprivoisés errent librement. Plus de mille lanternes en pierre longent la voie. Le jardin botanique Man'yo de Nara est adjacent au sanctuaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce lieu saint obtint le support impérial durant le début de la période Heian. En 965, l'empereur Murakami ordonna que des messagers impériaux soient envoyés pour annoncer des événements importants au gardien kami du Japon. Ces heihaku furent initialement présentés à 16 lieux saints incluant le Tatsuta-taisha.

De 1871 à 1946, le Kasuga-taisha fut officiellement désigné un des Kanpei-taisha (官幣大社), ce qui signifie qu’il était l’un des plus importants des lieux saints soutenus par le gouvernement.

Galerie[modifier | modifier le code]

Festivals[modifier | modifier le code]

Durant les festivals de Setsubun Mantoro (du 2 au 4 février) et de Obon Mantoro (du 14 au 15 août), les milliers de lanternes du Kasuga-taisha sont toutes allumées en même temps.

Le 13 mars se déroule le Kasuga Matsuri (le festival du singe) où sont présentées des danses gagaku et bugaku.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]