Kassav

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kassav')
Aller à : navigation, rechercher

Kassav

Pays d'origine France (Guadeloupe et Martinique)
Genre musical Kadans, world music, zouk
Années actives 1979 à présent
Composition du groupe
Membres Jocelyne Béroard
Jacob Desvarieux
Jean-Philippe Marthély
Jean-Claude Naimro
Georges Décimus
Anciens membres Patrick Saint-Éloi (décédé en 2010)

Kassav est un groupe de musique français originaire des Antilles créé en Guadeloupe en 1979. Kassav' signifie cassave (galette de manioc) en créole.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'histoire de Kassav commence en 1979 quand Pierre Edouard Décimus, musicien professionnel dans un orchestre (Les Vikings de la Guadeloupe) de danse depuis les années 1960 décide avec Freddy Marshall, de renouveler et de moderniser la musique racine (tambour) carnaval qu'ils ont toujours joué et de la sortir d'une image folklorique ; le groupe associe des influences de salsa, de reggae au son rock de la fin des années 1970, aux rythmes de la (biguine et du merengue).

Kassav est considéré comme le créateur du style zouk de par sa période d'apparition et son style nouveau pour l'époque. À l'époque, avant la naissance du groupe, existaient principalement comme styles musicaux en Guadeloupe et en Martinique :

  • le Gwoka, musique traditionnelle de la Guadeloupe, dont il existe 7 variantes (rythmiques),
  • le Bélé, musique traditionnelle de la Martinique, dont il existe 11 variantes (rythmiques),
  • la Mazurka, la valse créole, le chouval-bwa, musiques traditionnelles de la Martinique associées à la ville de Saint Pierre, originaires d'Europe,
  • la Biguine,
  • la Cadence-Lypso (Calypso et Cadence), créée par Exile One (de la Dominique) avec Gordon Henderson et aussi interprétée par des groupes tels que Les Grammacks avec Jeff Joseph comme membre principal. Experience 7, fut le premier groupe Guadeloupéens à populariser ce style musical (référence du Zouk) aux Antilles Française dans les années 1970.
  • le Kadans repris à la sauce locale par Les Aiglons de Guadeloupe (avec pour chanteurs Alain et Pierre D'Alexis, Michel D'Alexis chef d'orchestre trombone à pistons, Michel Nerplat sax ténor, compositeur de leur plus grand succès Kuis La), Typical Combo de guadeloupe (avec pour chanteurs le regretté Georges Plonquitte, Daniel Dimbas, Iver Abidos et plus récemment Rodrigue Marcel...).
  • le Kompa, musique traditionnelle originaire d’Haïti.

Kassav mélange un nombre de styles musicaux. Dans un grand nombre de ses chansons, il utilisait le rythme du Makossa, un rythme populaire issue du Cameroun.

Entre 1979 et 1983 plusieurs chanteurs vont tester la machine à zouker. Cependant, Kassav n'est pas un groupe comme les autres. Ce ne sont pas des copains qui créent un groupe, mais des gens qui se réunissent autour d'une même chose : l'installation d'un nouveau style musical[réf. nécessaire]. En 1979, les piliers du groupe sont Jacob Desvarieux, Georges et Pierre-Edouard Décimus et Freddy Marshall aux chants.

Lors de la sortie de leur second album en 1980, on peut entendre Jocelyne Béroard en chœur sur le titre soleil, titre qu'elle reprendra dans l'album Vini pou en 1987.

En 1981, Christophe Zadire quitte le groupe pour raison personnelle, le groupe accueille Jean-Claude Naimro aux claviers et Jean-Philippe Marthély au chant. En 1982, c'est le timide Patrick Saint-Eloi qui rejoint le groupe et s'impose dès lors comme le créole lover et mènera avec brio une carrière solo en parallèle. En 1983, la monture définitive du groupe est faite. Jocelyne, Jean-Philippe et Patrick aux chants, Jacob aux guitares et chant, Jean-Claude aux claviers, Georges à la basse, Claude Vamur à la batterie. Par ailleurs, le groupe fait appel à deux danseuses : Catherine Laupa et Marie-Josée Gibon et également à une section de cuivre impeccable qui fait la particularité de Kassav'[réf. nécessaire].

En 1984, Jacob et George sortent l'album Yélélé avec le tube Zouk la sé sèl médikaman nou ni qui va propulser le groupe au rang des plus grands[1]. En 1985, c'est le premier Zénith du groupe sans l'aide des médias[réf. nécessaire]. Cette même année trois albums voient le jour An ban chenn de Kassav, An ba latè de Jean-Claude Naimro et un album sans titre de Patrick et Jean-Philippe.

Un an plus tard en 1986, la voix féminine du groupe sort son album Siwo [2] qui deviendra le premier disque d'or pour une chanteuse antillaise. Il s'ensuit alors une seconde tournée au Zénith ainsi qu'en Afrique.

En 1987, la machine Kassav sort un nouvel opus, "Vini pou" qui sera disque de platine au bout de deux semaines. Sur cet album, on trouve de nombreux tubes teintés d'un son africain comme "siyé bwa", "Vini pou".

En fin d'année 1988, le groupe décide de réunir tous les artistes antillais en vogue pour deux concerts exceptionnels sous le nom du Grand Méchant Zouk. En 1989, le groupe a dix ans et pour cela, un nouvel album voit le jour " Majestick zouk" et le zénith est investi trois soirs de suite pour des concerts anniversaires.

En 1990, Kassav organise le deuxième Grand méchant zouk, concept initié deux ans plus tôt.

En 1991, Georges Décimus quitte le groupe et est remplacé par Frédéric Caracas. Le groupe fait appel aussi à des choristes en remplacement de Catherine Laupa et Marie-Josée Gibon qui ne se limiteront qu'aux chorégraphies. La particularité de ces choristes est qu'elles viennent des îles anglophones de Trinité et Tobago. Cette même année, Jocelyne sort son deuxième album solo intitulé "Milans".

L'année 1993 voit le départ temporaire de Jean-Claude Naimro qui part en tournée mondiale avec Peter Gabriel. Il est remplacé par Thierry Vaton.

En 1995, un important turn over a lieu du fait du changement de manager du groupe. César Durcin quitte le groupe et est remplacé par Patrick Saint-Elie, un percussionniste martiniquais. Douglas Mbida est remplacé par le jeune pianiste Philippe Joseph. Guy Nsangé succède à Frédéric Caracas à la basse. Le plus gros changement se fait surtout au niveau de la section cuivre : les départs de Claude Romano au trombone, de Claude Thirifays aux saxophones et de Jean-Pierre Ramirez à la trompette. Fabrice Adam, jeune trompettiste rejoint le groupe dès 1994, et Claude Pironneau, saxophoniste rejoint le groupe à partir de 1998 pour quelque temps et de façon définitive à partir de 1999 lors des 20 ans du groupe à Bercy.

C'est également l'année de la sortie de leur douzième album studio "Difé" avec de nombreux invités comme Manu Katché à la batterie, Steevie Wonder à l'Harmonica notamment. Une tournée s'en suivra avec un passage au zénith en mars 1996.

1996 c'est également la sortie de l'album "Marthéloi", de Marthély et de PSE, qui succède au concept Bizness en 1985. Un an plus tard, Jean-Claude Naimro sort son deuxième album solo "Digital dreads' dans lequel il invite ses amis à interpréter des chansons. 1998, c'est la sortie de deux album solos: "Lovtans" de PSE et "O péyi" de Marthély. Et le groupe sort un album aux sonorités latines " un toque latino' où ils revisitent leurs plus grands succès en espagnol.

En 1999, Kassav fête ses 20 ans à Bercy pendant 2 jours : 32 000 spectateurs sont venus assister aux concerts.

Un an plus tard, loin d'êtres fatigués, le groupe sort son treizième album studio "Nou la" pour montrer clairement qu'ils sont là pour encore longtemps.

En 2002, c'est au tour de Patrick Saint-Eloi de quitter le groupe pour se consacrer à sa carrière solo après 20 ans de collaboration au sein du groupe. C'est également l'année où il produit un dernier album solo avec Kassav, intitulé "Swing Karaib".

Les projets solos se poursuivent l'année suivante, avec la sortie du troisième album solo de Jocelyne, "Madousinay", avec un vibrant hommage rendu à Edith Lefel décédée en janvier de la même année. Quant à Jacob, il participe au succès du concept "Dis l'heure de zouk" avec notamment Passi.

En 2004, Georges Décimus réintègre la troupe pour la sortie du 14e album. Leur chanson Kolé Séré a fait l'objet d'une reprise par Jimmy Buffett. En 2005, carnaval tour est le nom d'une tournée de Kassav.

En 2006, la troisième éditions du GMZ est organisé à Bercy avec toute la nouvelle génération d'artistes. Ce sera un succès mitigé.

Entre les tournées, les projets solo, Kassav se retrouve en 2007 pour nous présenter leur dernier opus "All u need is zouk", qui se veut une traduction quasi littérale de zouk la cé sè médikaman nou ni. Quatorze titres qui parlent de l'histoire, de la vie tout simplement. S'en suit une tournée qui les fera passer par le zénit en juillet 2008 dans le cadre du "All u need is zouk tour".

Le 16 mai 2009, Kassav fête ses 30 ans d'existence au Stade de France, devant 65 000 personnes, avec Admiral T en première partie. Une centaine d'artistes les accompagnait dont Tony Chasseur, Jean-Luc Guanel, Jocelyne Labylle, Princess Lover et Tanya Saint-Val. C'est également le départ de Claude Vamur après 27 ans de collaboration. Hervé Laval assure l'intérim avant que le groupe donne la chance à un jeune batteur Thomas Bellon. Kassav' devient par la même occasion le premier groupe français à avoir joué au Stade de France.

En 2011, Kassav organise la 4e édition du Grand Méchant Zouk et remplit le Zénith deux soirs de suite. L'opération est reconduite en juin 2012. Jocelyne Béroard organise son premier concert solo à l'Olympia qui a déjà accueilli Patrick, Edith Lefel et Tanya Saint-Val.

Ils sont en concert le 7, 8 et 9 juin 2013 au Zénith de Paris pour le lancement de la tournée Mawonaj tour consécutif à la sortie de l'album Sonjé le 13 mai. Il rend hommage à Patrick Saint-Eloi et revient aux sources du zouk. À l'occasion, Kassav perd son apostrophe car selon les propos de Jocelyne Béroard, ce n'est pas très correct en graphie créole.[réf. nécessaire]

2013, c'est également l'année où pour la première fois, le groupe s'est produit à l'Olympia, les 8 et 15 décembre pour clôturer leur mawonaj'tour sur le territoire métropolitain.

La sixième édition du Grand Méchant Zouk s'est déroulée le 4 octobre prochain au Zénith de Paris.

Composition[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Chant/Guitares : Jacob Desvarieux (Drapeau de la Guadeloupe Guadeloupe) depuis 1979
  • Basse : Georges Décimus (Drapeau de la Guadeloupe Guadeloupe) de 1979 à 1991 et depuis 2004
  • Chant : Jocelyne Béroard (Drapeau de la Martinique Martinique) depuis 1980
  • Chant/claviers : Jean-Claude Naimro (Drapeau de la Martinique Martinique) depuis 1981 à a 1993 et depuis 1994
  • Chant lead : Jean-Philippe Marthely (Drapeau de la Martinique Martinique) depuis 1981
  • Claviers : Philippe Joseph depuis 1994
  • Batterie : Thomas Bellon depuis 2009
  • Saxophone : Bruno Ribeira depuis 2014
  • Trompettes : Fabrice Adam depuis 1994 et Freddy Hovsepian de 1981-1994 et depuis 1995 et Kako Bessot (remplaçant)
  • Trombone : Hamid Belhocine depuis 1981 et Philippe Mansois (remplaçant depuis 1997)
  • Chœurs : Marie-Josée Gibon de 1983 à 1996, la tournée des 20 ans en 1999, et depuis 2004, Marie-Céline Chroné depuis 1996 et Jean-Jacques Séba depuis 2008.

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Basse : Christophe Zadire (1981) Pierre-Edouard Décimus (1979-1985). Homme d'ombre de Kassav, il est celui qui eut l'idée de créer ce groupe.
  • Chant/Guitare/Percussions : Patrick Saint-Eloi (1982-2002) puis poursuit sa carrière solo (2002-2010, année de sa mort). Son timbre de voix lui valut rapidement le titre de Kréyol lover.
  • Chant : Freddy Marshall (1979-1981). Il est le premier chanteur de Kassav mais ne resta pas longtemps au sein du groupe pour raisons personnelles.
  • Percussions : Philippe Draï[3] (1979-1983).

Anciens membre de 1981 à 2013[modifier | modifier le code]

  • Claviers : Jacques-Douglas MBida (1982-1995), Thierry Vaton (en 1993 lors de la tournée de Jean-Claude Naimro)
  • Basse : Christophe Zadire (1981) Frédéric Caracas (1991-1996), Guy Nsangué (1996-2002) et Stéphane Castry (2002-2004)
  • Batterie : Claude Vamur (1983-2009) et Hervé Laval (2009)
  • Percussions : César Durcin (1982-1995), Albert Vigne (Le grand méchant zouk de 2006)
  • Trompettes : Jean-Pierre Ramirez (1985-1995), André Laidli (1982-1985), Tony Russo (albums solo et du groupe de 1981 à 1987 et Grand Méchant zouk 2011), Éric Giausserand (albums An ba chenn la en 1985, Vini pou en 1987, Tékit izit en 1992 et Grand Méchant zouk en 2006).
  • Trombone : Claude Romano (1983-1995)
  • Saxophones : Claude Thirifays (1985-1995), Alain Hatot (1982-1987) et Claude Pironneau (1999-2013)
  • Chœurs : Catherine Laupa (1983-1996), Karla Gonzalès (1991-1996), Juslyn Wayne (1991-1996) et Nathaly York (1991-1996), Tony Chasseur (1999-2007), Claudine Pennont/Jean-Luc Guanel pendant la tournée des 20 ans, Master MX (1995-1997).
  • Participation de Edith Lefel aux chœurs (1985-1995).

Albums[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.rfimusique.com/artiste/zouk/kassav/biographie RFI : fiche Kassav
  2. http://www.franceinter.fr/personne-jocelyne-beroard-0 France inter : fiche Jocelyne Béroard
  3. Les musiques soul et funk: la France qui groove des années 1960 à nos jours, Vincent Sermet

Liens externes[modifier | modifier le code]