Karlheinz Schreiber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karlheinz Schreiber (25 mars 1934 à Petersdorf, Thuringe, Allemagne) est un citoyen allemand et canadien, un industriel, un lobbyiste, un trafiquant d'armes[1] et un homme d'affaires. Il a fait manchette relativement au scandale des contributions au CDU (1999), scandale qui a ruiné la réputation du chancelier Helmut Kohl[1]. Schreiber est aussi impliqué dans l'affaire Airbus survenue au Canada car il était lié à Brian Mulroney, ex-premier ministre du Canada[2].

Vivant au Canada depuis plusieurs années, il a été extradé en Allemagne le 2 août 2009, où il est inculpé[3],[1]. En mai 2010, il a été condamné à huit ans de prison en Allemagne pour évasion fiscale[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c La Presse canadienne, « D'un scandale financier à l'autre », Le Devoir,‎ 4 août 2009 (lire en ligne)
  2. (en) Tracey Tyler et La Presse canadienne, « Karlheinz Schreiber whisked off to Germany », Toronto Star,‎ 4 août 2009 (lire en ligne)
  3. Cf. notamment Caroline Bruneau, « Le scandale des caisses noires de la CDU refait surface », Le Figaro, no 4 août,‎ 2009 (lire en ligne)
  4. Associated Press, « Karlheinz Schreiber est condamné à huit ans de prison », Le Devoir,‎ 6 mai 2010 (lire en ligne)