Karlheinz Essl junior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Karlheinz Essl)
Aller à : navigation, rechercher

Karlheinz Essl

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Karlheinz Essl, Vienne 2011

Naissance 15 août 1960 (54 ans)
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur
Maîtres Friedrich Cerha, Dieter Kaufmann

Karlheinz Essl est un compositeur autrichien né le 15 août 1960 à Vienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié avec Friedrich Cerha (composition) et avec Dieter Kaufmann (musique électro-acoustique) à l'École supérieure de musique de Vienne, puis à l'université de Vienne. Il a passé un doctorat de musicologie en 1989 ; sa thèse Das Synthese-Denken bei Anton Webern a été publiée en 1991. Contrebassiste actif, jusqu'en 1985 il a joué dans des ensembles de musique de chambre et des groupes de jazz expérimental.

Comme compositeur, il a d’abord contribué au Projet 3 composition programming environment de Gottfried Michael Koenig à Utrecht et Arnheim (1988-1989), transformant plus tard ces recherches en sa propre "Realtime Composition Library" pour Max/MSP. Compositeur en résidence à l'Internationale Ferienkurse für Neue Musik de Darmstadt en 1990-1994, il a complété sa formation à l’IRCAM (Paris), où il a présenté au Festival Résonances 2004 son installation sonore SEELEWASCHEN. Le festival d’été de Salzbourg lui a consacré deux concerts-portrait en 1997.

De 1995 à 2006, il a enseigné la composition assistée par ordinateur dans le Studio for Advanced Music & Media Technology (SAMT) à l'Université privée Anton Bruckner de Linz. Depuis 2007, il est professeur de composition pour la musique électroacoustique et expérimentale à l'Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne[1].

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Helix 1.0, pour quatuor à cordes (1986)
  • met him pike trousers, pour grand orchestre (1987)
  • Rudiments, pour 4 caisses claires (1989)
  • Close the Gap, pour 3 saxophones ténor (1989
  • ...et consumimur igni, pour 3 ensembles (1990)
  • In's Offene!, pour flûte, clarinette basse, violon et violoncelle (1991)
  • Entsagung, pour ensemble et électronique (1993)
  • Lexikon-Sonate, composition infinie en temps réel pour un piano contrôlé par ordinateur (1992–2007)
  • Déviation, pour ensemble (1993)
  • absence, pour violon solo (1996)
  • à trois/seul, pour trio à cordes (1998)
  • mise en scène, for 10 instruments (1998)
  • more or less, composition en temps réel pour solistes et électronique (1999–2002)
  • upward, behind the onstreaming it mooned, pour quatuor à cordes (2001)
  • blur, pour flûte, violoncelle et vibraphone (2003)
  • SEELEWASCHEN, installation sonore (2004)
  • Faites vos jeux!, jeu de cartes musical pour violoncelles et/ou trombones (2004)
  • Kalimba, pour piano-jouet et CD (2005)
  • colorado, pour quatuor de saxophones et électronique en direct (2005–2008)
  • Von Hirschen und Röhren, installation sonore pour Beat Zoderer (2006–2007)
  • 7x7, pour 4 clarinettes, 4 saxophones, 4 trombones ou 4 guitares électriques (2006–2009)
  • AIRBORNE, environnement sonore en plein air (2006)
  • Cinq, pour quintette à vent (2007)
  • FRÄULEIN ATLANTIS, son et environnement vidéo pour Jonathan Meese (2007)
  • Sequitur, cycle pour divers instruments solos et électronique en direct (2008/2009)
  • while my guitars gently whip, pour 4 guitares électriques (2008/2009)
  • Detune, pour hautbois et grand orchestre (2009)
  • Chemi(s)e, pour guitare électrique et 2 ensembles (2009)
  • whatever shall be, pour piano-jouet et électronique en direct (2010)
  • under wood, pour piano-jouet et ensemble (2012)
  • Miles to go, pour 4 pianos-jouets (2012)

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Karlheinz Essl » (voir la liste des auteurs)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :