Karl Walter Lindenlaub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karl Walter Lindenlaub, A.S.C., BVK[1], né le 19 juillet 1957 à Brême (Land de Brême), est un directeur de la photographie allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karl Walter Lindenlaub débute comme chef opérateur sur un téléfilm (d'Allemagne de l'Ouest) diffusé en 1980, Altosax, dont il est également coscénariste — parmi les acteurs de ce téléfilm, mentionnons son compatriote Roland Emmerich (lui-aussi coscénariste), qu'il retrouve cinq fois par la suite, comme réalisateur —. Le premier film allemand de Lindenlaub, Tango im Bauch, sort en 1983. Il collabore à neuf autres films dans son pays natal — plus un film autrichien en 1991 —, dont Moon 44 d'Emmerich (1990), et enfin à un documentaire musical consacré au chef d'orchestre Sergiu Celibidache, sorti en 1992.

À ce jour, il contribue ensuite à vingt-cinq films (majoritairement américains, outre des coproductions), le dernier annoncé étant Buddha, film américano-indien d'Ashutosh Gowariker, actuellement en production. Universal Soldier (1992) est en même temps le premier film américain de Lindenlaub et de son réalisateur Roland Emmerich, avec lequel il travaille encore sur deux autres films, devenus des classiques de la science-fiction, Stargate, la porte des étoiles (coproduction franco-américaine de 1994) et Independence Day (1996).

Karl Walter Lindenlaub collabore aussi, entre autres, avec les réalisateurs Jon Avnet (ex. : Personnel et confidentiel en 1996), Michael Caton-Jones (ex. : Rob Roy, coproduction américano-britannique de 1995), Garry Marshall (ex. : Princesse malgré elle en 2001), Paul Verhoeven (Black Book, film néerlandais de 2006), ou encore Wayne Wang (ex. : Coup de foudre à Manhattan en 2002).

Toujours à ce jour, il revient à la télévision à l'occasion d'une série allemande (Leo und Charlotte en 1991) et de deux autres téléfilms diffusés en 1993 (dont L'Affaire Amy Fisher : Désignée coupable de John Herzfeld).

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme directeur de la photographie, sauf mention contraire

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Films américains, sauf mention contraire

À la télévision[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. BVK est l'abréviation de Bundesverband Kamera (de), équivalent allemand de l'A.S.C.
  2. Sortie prévue en Inde courant octobre 2011.