Karl Ritter von Halt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Ritter von Halt est le 2e en partant de la gauche

Le Dr Karl Ritter von Halt, né Karl Ferdinand Halt (2 juin, 1891 à Munich. -5 août 1964 à Munich) fut un dirigeant du sport sous le régime nazi puis de l’Allemagne fédérale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karl Ferdinand Halt fut un excellent athlète qui participa à plusieurs épreuves lors des J.O. de 1912 à Stockholm. Classé 22e du concours du lancer du javelot et 16eau lancer du poids, Halt participa aussi au pentathlon mais en fut éliminé après la 3e épreuve (il ne termina pas le 200m). Membre du relais allemand du 4x100 mètres éliminé au premier tour, Halt termina le Decathlon à la 9e place.

En 1921, il devint Karl Ritter von Halt après avoir reçu la "Militär-Max-Joseph-Orden" (une distinction honorifique créé le 1e janvier 1806, par Maximilien Ier.

En 1936, K. Ritter von Halt fut nommé Président du Comité d’Organisation des IVe Jeux Olympiques d’Hiver - confiés à la ville de Garmisch-Partenkirchen - par le Reichssportführer Hans von Tschammer. Karl Ritter von Halt s’acquitta tellement bien de sa tâche qu’en 1937, il fut élu membre du Comité Exécutif du Comité international olympique (CIO). H. von Tschammer convoitait ce poste mais ne l’obtint jamais. K. Ritter von Halt resta en fonction au CIO jusqu’en 1945.

En 1944, Karl Ritter von Halt succéda à Arno Bretimeyer (qui avait lui-même succédé à von Tschammer) au poste de Reichssportführer. Il resta en fonction jusqu’au démantèlement du NSRL par les Alliés, après la défaite et la capitulation sans conditions de l’Allemagne nazie en 1945.

Mobilisé dans le Volksturm, il fut fait prisonnier par l'armée russe. Lors des discussions entre le Comité International Olympique et les autorités russes, le CIO demanda sa libération en tant que membre du CIO. Il l'obtint fin 1949.(source:1884-1994 Un siècle du Comité International Olympique, volume 2, page 55)

Après la guerre, Karl Ritter von Halt réussit "à effacer son passé de dirigeant nazi", car il dirigea le Comité National Olympique allemande de 1951 à 1961.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources et Liens externes[modifier | modifier le code]