Karl Kani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Karl Kani

Création 1989
Fondateurs Carl Williams
Personnages clés Carl Williams
Siège social Drapeau des États-Unis Los Angeles (États-Unis)
Produits Habillement, accessoires
Site web www.karlkani.com

Karl Kani est une marque de vêtements hip-hop, créée en 1989 par Carl Williams.

Historique de la marque[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Carl Williams est né en 1968 à Brooklyn, New York. Il est le créateur, fondateur et président de la marque.

Fils d’une mère costaricaine et d’un père panaméen, Carl Williams, bientôt connu sous le nom de Karl Kani[1], est issue d’une famille modeste [2]. Inspiré par sa passion pour la musique hip-hop et la mode, Karl commence à dessiner ses propres vêtements à l’âge de 16 ans après avoir appris le travail manuel dans l’entreprise de son père[3]. Sans avoir suivi de formation dans la mode, il imagine et fait faire des vêtements dont le style singulier et unique[4] plaît, ce qui lui permet de recevoir ses premières commandes.[non neutre]

En 1989, Karl part avec un ami à Los Angeles tenter sa chance. Ils ouvrent un magasin de vêtements sur Crenshaw Boulevard[5]. Les profits sont presque inexistants, malgré une annonce dans le Right On! Magazine[6].

Le succès[modifier | modifier le code]

Karl paie l’un de ses amis pour faire une pancarte avec son logo et le relever durant l’enregistrement de l’émission The Today Show. Son idée fonctionne, les commandes commencent à affluer[6].

Karl rencontre Carl Jones en 1990, cofondateur de Threads 4 Life Corp, pendant un défilé de mode de Cross Colours. Un partenariat est signé entre eux pour deux ans.

Les innovations de Karl plaisent, le créateur utilise des couleurs « mainstream » et crée le pantalon baggy qui devient un élément incontournable du « street fashion ».[non neutre] Selon Karl, les Noirs n’ont jamais aimé les jeans serrés[7] : ils achètent toujours des tailles plus larges, alors Karl décide d’augmenter la taille des pantalons.

En 1994 Karl utilise 500 000 $ de ses gains pour lancer sa propre maison, Karl Kani Infinity[4]. En plus de ses anciens partenaires, Karl fait face à la concurrence de Phat Farm, la ligne de vêtements de l’entrepreneur hip-hop Russell Simmons, et d'autres marques créées entre-temps.

Karl Kani extra large[modifier | modifier le code]

L’idée d’une ligne avec tailles extra larges est venue de conversations avec les stars de NBA qui se plaignaient de ne pas trouver ce qu’ils recherchaient sur le marché. Karl décide de lancer la ligne avec tailles extra larges mi-1995 dans les magasins [8].

Pour combattre l’imitation, Karl décide d’attacher une plaque en métal et cuir aux vêtements [9], sur laquelle on trouve ce message : « Inspiré par la vitalité des rues de Brooklyn, New York, Karl Kani, le jeune créateur afro-américain de Karl Kani Jeans, vous encourage à poursuivre vos rêves et à accomplir vos buts. Portez les vêtements qui représentent la connaissance de la créativité et la détermination afro-américaines. Reconnaissez la signature qui symbolise la fierté et l’unité afro-américaines. Karl Kani. »[7]

À ce jour, c’est le jean le plus vendu de Karl Kani.

Les récompenses[modifier | modifier le code]

En 1999, Karl Kani présente sa collection à la Maison-Blanche au président Bill Clinton[10].

En 1996, l’entreprise de Karl est récompensée par Black Enterprise Magazine.

En 2002, le fondateur reçoit pendant les Urban Fashion Awards un Urban Fashion Pioneer Award pour sa carrière[11].

Personnalité de Karl Kani[modifier | modifier le code]

Le parrain de la mode urbaine[modifier | modifier le code]

Carl Williams est le premier Afro-Américain à lancer une marque de vêtements hip-hop et il est devenu l’un des plus riches Afro-Américains en 1996 selon le magazine People[12]. Il crée le baggy et inspire de nombreux créateurs à suivre son exemple.

The Originator[modifier | modifier le code]

Karl fut le premier à fusionner le hip-hop avec la mode, ce qui lui valut le surnom d'Originator[13].

Rapport aux célébrités[modifier | modifier le code]

Pendant les années 1990, de nombreux artistes de hip-hop et de R&B portèrent les vêtements Karl Kani : Tupac, Above The Law, Aaliyah, Baby, Cash Money Millionaires, Heavy D, Kelly Clarkson, Lil’ Kim, N Sync, Nas, Dr. Dre, Ice-T, Puff Daddy, Kool G Rap, Ed Lover, Mike Tyson, Heavy D, Big Daddy Kane, Pete Rock, CL Smooth, Notorious B.I.G., Next, 112, Redman, Tatyana Ali, Snoop Dogg, Three 6 Mafia, Tyson Beckford, Will Smith[14]...

Après Pete Rock, DJ de hip-hop américain d'origine jamaïcaine membre de Pete Rock & CL Smooth, de nombreuses célébrités participèrent aux campagnes publicitaires de la marque :

  • 1993 – Puff Daddy
  • 1995 – Tupac
  • 1996 – Nas
  • 1997 – Baby, Heavy D, Redman
  • 1998 - Redman
  • 2003 - Baby
  • 2006 - Redman
  • 2008 - Three 6 Mafia

Signe de la notoriété de la marque, certains artistes comme Notorious B.I.G. (Want That Old Thing Back), Missy Elliot (Dangerous Mouths), Redman ou Eminem (Forgot About Dre) citent son nom dans les paroles de leurs chansons. Médine, le célèbre rappeur français, prononce le nom Karl Kani dans son dernier titre. Koma, de la Scred Connexion, a déjà cité cette marque comme symbole des faux gangster en France dans ses textes (Réalité et Rap).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kani est une variation sur « Can I ? » (Est-ce que je peux ?). Black Enterprise, Kevin D. Thompson, juin 1995 v25 n11 p114(6)
  2. (en) Los Angeles Times, 10 septembre 1999 by Michael Quintanilla
  3. (en) Detroit Free Press, 20 août 1993, p. 1F; 1er août 1994, p. 4C
  4. a et b (en) Black Enterprise, juillet 1994, p. 16; juin 1995, pp. 145-47
  5. (en) Newsweek, 31 octobre, 1994
  6. a et b (en) Karl Kani, décembre 2007
  7. a et b (en) Boston Globe, 30 novembre, 1993, section 3, p. 61
  8. (en) Black Enterprise, juin 1996 by Tariq K. Muhammad
  9. (en) Vibe, octobre 1994, pp. 59-62
  10. Los Angeles Times, 10 septembre 1999 by Michael Quintanilla
  11. VH1, Snoop Dogg takes home New Urban Fashion Celebrity Line trophy by Shaheem Reid
  12. [(en)http://www.abouttimemag.com/aug99story.html Unconquerable KANI] août 1999 par Marsha Jones
  13. P. Diddy Makes Big Moves on 5th Avenue The Hilltop Online, 11 mai 2004 by Re'Neise Francis
  14. Black Enterprise, octobre 1995, p. 64. by Cassandra Hayes

Liens externes[modifier | modifier le code]