Karl Heinzen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Heinzen

Karl Peter Heinzen (né le 22 février 1809 à Grevenbroich ; mort le 12 novembre 1880 à Boston) était un radical démocrate allemand connu pour avoir théorisé en 1848 la première doctrine cohérente du terrorisme[1] dans son essai « Der Mord » (« Le meurtre »).

Faisant l'apologie du terrorisme, Heinzen va au-delà du tyrannicide et justifie de prendre la population pour cible légitime, et non seulement les gouvernants[2].

Citation[modifier | modifier le code]

« Si vous devez faire sauter la moitié d’un continent et répandre un bain de sang pour détruire le parti des barbares, n’ayez aucun scrupule de conscience. Celui qui ne sacrifierait pas joyeusement sa vie pour avoir la satisfaction d’exterminer un million de barbares n’est pas un véritable républicain[1]. »

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel de Waresquiel, Le siècle rebelle - dictionnaire de la contestation au XXe siècle, Larousse, 1999
  2. Histoire du Terrorisme sous la direction de Gérard Chaliand et Arnaud Blin, Bayard 2004, p.493