Karkheh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

33° 05′ 46″ N 47° 31′ 34″ E / 33.0962, 47.5261 ()

Karkheh
Image illustrative de l'article Karkheh
Caractéristiques
Longueur ?
Bassin 51 900 km2 à Hamidiyeh
Bassin collecteur Chatt-el-Arab
Débit moyen 166 m3/s (Hamidiyeh - Iran)
Régime nival
Cours
Source Monts Zagros
· Coordonnées 33° 05′ 46″ N 47° 31′ 34″ E / 33.0962, 47.5261 (Source - Karkheh)  
Embouchure le Chatt-el-Arab
Géographie
Pays traversés Drapeau de l’Iran Iran, Drapeau de l’Irak Irak

Le Karkheh ou Karkhen (en persan : Karḫeh, کرخه ; en arabe : al-Karḫa, الكرخة, connu jadis sous le nom de Choaspes[1],[2],[3], Hydaspe[4],[5],[6] ; appelé aussi Eulæus; en hébreu : אולי Ulai[7]) est une rivière de la province du Khuzestan en Iran (ancienne Susiane).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Karkheh naît dans les monts du Zagros iranien, passe à l'ouest de Shush (anciennement Suse), et finit par se jeter dans le Chatt-el-Arab en territoire irakien, à Al Qurnah, localité située à quelques kilomètres en aval de la confluence du Tigre avec l'Euphrate, non loin de la frontière Iran-Irak. Ses eaux particulièrement douces étaient destinées à l'usage des rois de Perse[8],[2].

Affluent[modifier | modifier le code]

Les débits à la station de Hamidiyeh[modifier | modifier le code]

Le débit du Karkheh a été observé pendant 20 ans (entre 1948 et 1985) à Hamidiyeh, localité iranienne située au niveau de la sortie de la rivière de la zone montagneuse et de son entrée dans la plaine du Tigre[9].

À Hamidiyeh, le débit inter-annuel moyen ou module observé sur cette période était de 166 m3/s pour une surface étudiéé de 51 900 km2.

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant, de loin la plus importante du point de vue de l'écoulement, atteint ainsi le chiffre de 101 millimètres par an.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Hamidiyeh
(données calculées sur 20 ans)

Barrage du Karkheh[modifier | modifier le code]

Sur la rivière, on a inauguré en 2003 le barrage du Karkheh et l'usine hydroélectrique (de 400.000 kilowatts de puissance) associée. Le barrage se situe à 20 kilomètres au nord-ouest d'Andimeshk [10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bosworth A. B. : Conquest and Empire: The Reign of Alexander the Great (1993 Cambridge University Press) - ISBN 0-521-40679-X (page 88)
  2. a et b Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne]
  3. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne]
  4. L'Encyclopédie de Diderot sous la plume de Louis de Jaucourt dit que l’Hydaspe « étoit un fleuve d'Asie, peu éloigné de la ville de Suzé ; Strabon l'appelle Choaspes. »
  5. La version de la Septante du livre deutérocanonique de Judith dans la Bible appelle Hydaspes (en grec : Ὑδάσπης) un affluent du Tigre (Voir : (fr) (grc) Judith, I, 6), la Vulgate de Jérôme (Ve siècle) on trouve Hyadas (Voir : (la) Judith, I, 6), le même passage de la Vulgate clémentine (XVIe siècle) comporte Jadason (Voir : (la) Judith, I, 6) et la version moderne de la Vulgate issue de Vatican II reprend le terme Hidaspen (Voir : (la) Judith, I, 6) (XXe siècle)
  6. Virgile dans les Géorgiques parle d'un Hydapses en Médie (Virgile, Géorgiques [détail des éditions] [lire en ligne], Chant IV, vers 211)
  7. Potts Daniel T. : The Archaeology of Elam: Formation and Transformation of an Ancient Iranian State (1999 - Cambridge University Press) - ISBN 0-521-56496-4 (page=236)
  8. Hazlitt William The Classical Gazetteer (page 108) - 1851 .
  9. UNESCO - Bassin du Karkheh - Station : Hamidiyeh
  10. Khatami in Dezful to inaugurate Karkheh power plant

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]