Karin Boye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karin Boye

Description de cette image, également commentée ci-après

Karin Boye dans les années 1940.

Naissance
Göteborg
Décès (à 40 ans)
Göteborg
Langue d'écriture Suédois

Karin Maria Boye (née le à Göteborg et morte le à Göteborg) était une poète et romancière suédoise.

Elle est l'auteur notamment de La Kallocaïne (1940), classique de la littérature dystopique, source d'inspiration majeure de George Orwell pour 1984, inspiré par Le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley et par Nous autres, d’Ievgueni Zamiatine.

Socialiste et membre de la branche suédoise du groupe Clarté, d'Henri Barbusse, elle a été fortement ébranlée par un voyage en URSS en 1928, qui a inspiré son roman La Kallocaïne. Elle est morte le 23 avril 1941 à la suite de l’absorption de somnifères, dans une intention vraisemblablement suicidaire. Sa compagne depuis sept ans, Margot Hänel, juive berlinoise réfugiée en Suède, s'est suicidée trente-huit jours plus tard, à l'âge de vingt-neuf ans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • La Kallocaïne, Fortuny, 1947 ((sv) Kallocain), trad. Marguerite Gay et Gerd de Mautort, roman

Sur les autres projets Wikimedia :