Karen Jespersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karen Jespersen
Fonctions
Ministre du Bien-être social (Intérieur, Santé et Affaires sociales) et de l'Égalité des chances du Danemark
12 septembre 20075 avril 2009
Premier ministre Anders Fogh Rasmussen
Gouvernement Fogh Rasmussen III
Prédécesseur Lars Løkke Rasmussen (Intérieur)
Eva Kjer Hansen
(Affaires sociales et Égalité)
Successeur Karen Ellemann
(Intérieur et Affaire sociales)
Inger Støjberg (Égalité)
Ministre de l'Intérieur
23 février 200027 novembre 2001
Premier ministre Poul Nyrup Rasmussen
Gouvernement Nyrup Rasmussen IV
Prédécesseur Thorkild Simonsen
Successeur Lars Løkke Rasmussen
Ministre des Affaires sociales
27 septembre 199423 février 2000
Premier ministre Poul Nyrup Rasmussen
Gouvernement Nyrup Rasmussen II, III et IV
Prédécesseur Yvonne Herløv Andersen
Successeur Henrik Dam Kristensen
25 janvier 199328 janvier 1994
Premier ministre Poul Nyrup Rasmussen
Gouvernement Nyrup Rasmussen I
Prédécesseur Else Winther Andersen
Successeur Bente Juncker
Biographie
Date de naissance 17 janvier 1947 (67 ans)
Lieu de naissance Copenhague (Danemark)
Parti politique Venstre

Karen Moustgaard Jespersen, née le 17 janvier 1947 à Copenhague, est une femme politique danoise. Membre du Parti libéral du Danemark (V), elle a plusieurs fois été ministre.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle est élue députée au Folketing pour la première fois le 12 décembre 1990 pour les Sociaux-démocrates. Nommée ministre des Affaires sociales le 25 janvier 1993 dans le premier cabinet de Poul Nyrup Rasmussen, elle abandonne ce poste le 28 janvier 1994, puis le retrouve le 27 septembre suivant, au moment de la formation du deuxième cabinet Nyrup Ramussen.

Maintenue à ce portefeuille dans les troisième (1996-1998) et quatrième cabinet (1998-2001) de Nyrup Ramussen, elle devient ministre de l'Intérieur à lors d'un remaniement ministériel le 23 février 2000, et le reste jusqu'au 27 novembre 2001.

Le 14 janvier 2007, elle annonce ne plus être membre des Sociaux-démocrates. Le 1er février suivant, le Parti libéral Venstre annonce que Karen Jespersen a rejoint ses rangs et qu'elle sera candidate aux prochaines législatives. Le 12 septembre de la même année, elle devient ministre des Affaires sociales et ministre de l'Égalité des chances du deuxième gouvernement du libéral Anders Fogh Rasmussen. Elle devient alors la première personnalité politique à avoir représenté les deux tendances politiques (gauche et droite) en tant que ministre.

Au moment de la formation du troisième cabinet Fogh Rasmussen, elle prend la tête du tout nouveau ministère du Bien-être social, qui réunit les portefeuilles de l'Intérieur, de la Famille et de la Consommation, et des Affaires sociales. Elle conserve en outre celui de l'Égalité des chances.

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, elle a écrit avec son mari, le commentateur politique Ralf Pittelkow, Islamistes et Nativistes : acte d'accusation, qui traite de la sous-estimation de la menace islamiste. L'ouvrage est un best-seller au Danemark.

Articles connexes[modifier | modifier le code]