Karel van de Woestijne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karel van de Woestijne

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Karel van de Woestijne (vers 1920).

Nom de naissance Carolus Petrus Eduardus Maria van de Woestijne
Autres noms Carlo
Beaat uut den Hove
Erik Monck
Naissance 10 mars 1878
Gand (Belgique)
Décès 24 août 1929 (à 51 ans)
Zwijnaarde (Belgique)
Langue d'écriture néerlandais
Mouvement symbolisme
Genres poésie, prose

Œuvres principales

  • Het vaderhuis (1903)
  • Janus met het dubbele voorhoofd (1908)
  • De gulden schaduw (1910)

Karel van de Woestijne, né à Gand le 10 mars 1878 et mort à Zwijnaarde le 24 août 1929, était un écrivain belge d'expression néerlandaise. Il était le frère du peintre Gustave van de Woestijne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la bourgeoisie marchande gantoise, Karel van de Woestijne a fait ses études secondaires à l'athénée royal de Gand, situé à l'Ottogracht. À l'université de Gand, il a étudié la philologie germanique et est entré en contact avec le symbolisme français. D'avril 1900 à janvier 1904 et d'avril 1905 à novembre 1906, il a résidé à Laethem-Saint-Martin et a été le correspondant du Nieuwe Rotterdamsche Courant à Bruxelles à partir de 1906. Après avoir été fonctionnaire au ministère des Beaux-Arts, il a enseigné, entre 1920 et 1929, l'histoire de la littérature néerlandaise à Gand. Il a collaboré successivement aux magazines Van Nu en Straks (deuxième série, 1896-1901) et Vlaanderen (1903-1907). Il a été secrétaire de rédaction de ce dernier magazine en 1906.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prose[modifier | modifier le code]

  • Janus met het dubbele voorhoofd (1908)
  • Afwijkingen (1910)
  • Goddelijke verbeeldingen (1918)
  • De bestendige aanwezigheid (1918)

Poésie symbolico-impressionniste[modifier | modifier le code]

  • Het vaderhuis (1903)
  • De boomgaard der vogelen en der vruchten (1905)
  • De gulden schaduw (1910)

Triptyque spiritualiste[modifier | modifier le code]

  • De modderen man (1920)
  • God aan zee (1926)
  • Het bergmeer (1928)

Critiques d'art et essai littéraire[modifier | modifier le code]

  • De Vlaamsche primitieven : hoe ze waren te Brugge (1903)
  • Kunst en geest in Vlaanderen (1911)
  • Over schrijvers en boeken (1933-1936)

Poésie épique[modifier | modifier le code]

  • Interludiën I en II (1912-1914)
  • Zon in de rug (1924)

Roman épistolaire en collaboration avec Herman Teirlinck[modifier | modifier le code]

  • De Leemen Torens. Vooroorlogse kroniek van twee steden (1928)

Traductions[modifier | modifier le code]

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

En 1963, Emile Degelin a réalisé une adaptation cinématographique de la nouvelle De boer die sterft (« La Mort du paysan ») extraite du recueil De bestendige aanwezigheid.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]