Karel Kryl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karel Kryl est un chanteur populaire tchèque né le et mort le . Il a écrit et chanté de nombreuses chansons très critiques envers le régime communiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mémorial à Karel Kryl à Olomouc

Il naît à Kroměříž en Moravie, fils de Karel Kryl et Marie Krylová. Son père était imprimeur et ils furent expropriés de l'entreprise familiale en 1948 par l'arrivée au pouvoir du régime communiste. Les études lui sont interdites, il travaille donc dans une usine de céramique sanitaire à Teplice. Dans les années 1960, il se passionne pour la poésie française et découvre la musique occidentale. Il se rapproche du pacifisme et du mouvement hippie en affirmant un individualisme fort. Il arrive à Prague en 1967 et travaille à Radio Ostrava. Il commence à composer, chante dans de nombreux petits clubs pragois et crée un petit théâtre (Waterloo Divadlo).

L'invasion soviétique du pour stopper la démocratisation du Printemps de Prague met fin à cette période heureuse et lui inspire le 22 août sa chanson la plus célèbre, Bratříčku zavírej vrátka, (Ferme la porte petit frère). L'album est publié en 1969 et censuré par le régime peu après. Il s'exile un an après l'invasion soviétique et s'installe à Munich où il continue à écrire, composer et chanter. Ses textes et ses chansons circulent largement sous le manteau en République tchèque où il est interdit par le régime. Il devient une des icônes de la protestation anticommuniste et ses chansons sont très largement diffusées.

À Munich il travaille surtout pour Radio Europe Libre.

Il revient après la révolution de velours mais se montre critique de la façon dont la révolution s'est faite ainsi que de la séparation entre République tchèque et Slovaquie[1].

Il reside de moins en moins en République tchèque et meurt d'une crise cardiaque à Munich en 1994. Il a été décoré à titre posthume de l'ordre du lion blanc, la plus fameuse des décorations tchèques.

Il reste l'un des chanteurs tchèques les plus populaires, ses chansons sont régulièrement jouées et ont été reprises dans un ballet en 2007 au Théâtre national de Prague, Brel, Vysotsky, Kryl.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il déclara ainsi: « À chaque fois que je rentre de Slovaquie, je suis heureux et triste à la fois. La Slovaquie, c'est mon chez moi, il en a été ainsi depuis toujours et il en sera ainsi aussi à l'avenir. La nouvelle frontière entre la Moravie et la Slovaquie me fait mal »