Karamay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Kèlāmǎyī (Karamay)
克拉瑪依 (قاراماي)
Localisation de la ville de Karamay dans la préfecture de Karamay (en jaune)
Localisation de la ville de Karamay dans la préfecture de Karamay (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Xinjiang
Statut administratif Ville-préfecture
Code postal Ville : 834000[1]
Code aéroport KRY
Indicatif 0990[1]
Démographie
Population 284 300 hab. (2004)
Densité 31 hab./km2
Population de l'agglomération 189 201 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 45° 36′ 00″ N 84° 52′ 00″ E / 45.6, 84.86666745° 36′ 00″ Nord 84° 52′ 00″ Est / 45.6, 84.866667  
Superficie 925 200 ha = 9 252 km2
Températures
moyennes
Ville de Karamay :
mois le plus froid -15,7 °C
mois le plus chaud +27,8 °C
annuelles +8,4 °C
Pluviométrie 108,5 mm
Divers
PIB total 47,3 milliards de yuans (2006)
PIB par habitant 96 006 yuans (2006)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Kèlāmǎyī (Karamay)

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Kèlāmǎyī (Karamay)

Karamay (克拉瑪依 ; pinyin : Kèlāmǎyī ; ouïghour : قاراماي / Karamay) est une ville du nord de la région autonome du Xinjiang en Chine. Sa principale activité est l'extraction et le raffinage des produits pétroliers.

Géographie[modifier | modifier le code]

Karamay est située sur la bordure nord-ouest du bassin de steppes et de semi-déserts de la Dzoungarie, au nord de la région autonome du Xinjiang.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type continental sec. Les températures moyennes pour la ville de Karamay vont de -15,7 °C pour le mois le plus froid à +27,8 °C pour le mois le plus chaud, avec une moyenne annuelle de +8,4 °C, et la pluviométrie y est de 108,5 mm (chiffres arrêtés en 1990)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La création de la ville, suite à la découverte d'un important champ pétrolifère, date de 1955.

Démographie[modifier | modifier le code]

Environ 75 % de la population de Karamay est constituée de Han, les 25 % restants se répartissant principalement entre Ouïghours, Kazakhs, Mongols et Hui.

La population de la préfecture était estimée à 269 600 habitants en 2000[3] et à 284 300 habitants en 2004[4], et celle de la ville de Karamay à 189 201 habitants en 2007.

Culture[modifier | modifier le code]

Les principales langues parlées sont l'ouïghour, langue de la famille des langues turques, et le dialecte de Karamay du mandarin zhongyuan.

L'incendie de 1994 au Théâtre de l'amitié[modifier | modifier le code]

Le 8 décembre 1994, un grave incendie a éclaté au Théâtre de l'amitié (友谊馆) qui a causé la mort de 325 personnes dont 288 enfants âgés entre 7 et 14 ans et 30 enseignants environ, selon des sources officielles. Beaucoup d'enseignants ont été tués alors qu'ils tentaient de protéger et d'évacuer les étudiants de l'immeuble, dont les conditions de sécurité n'étaient pas adéquates. Un spectacle était organisé à ce moment pour un certain nombre de fonctionnaires du gouvernement local, qui ont réussi à s'échapper avant les autres en voyant le feu. Certains ont été ensuite accusés de négliger leur devoir et ont reçu des peines de prison allant jusqu'à 5 ans.

En chinois, cet incident se dit "克拉玛依大火".

Parmi ceux qui ont survécu, certains affirment avoir vu et entendu une fonctionnaire se lever immédiatement en crier: "Tout le monde assis. Ne bougez pas. Laissez les dirigeants sortir en premier" (en chinois: 同学们坐下, 不要动, 让领导先走). Note: en chinois, l'ordre "Laissez les dirigeants sortir en premier" (让领导先走) est depuis devenu une expression populaire sur Internet qui signifie que les représentants du gouvernement ont la priorité sur les gens en situation d'urgence. Le chanteur Zhou Yunpeng (周雲蓬) reprit également l'expression. En 2010 est sorti un film documentaire de 6 heures environ abordant ce drame et s'intitulant Karamay (克拉玛依)

En 1995, 300 familles se sont rendues à Pékin pour protester devant l'Assemblée nationale populaire et réclamer justice ainsi qu'un procès équitable. Elles ont été conduites à l'écart par des gardes de sécurité vers cinq autobus qui les ont ramenés de force à l'aéroport. Elles ont ensuite été escortées à destination du Xinjiang. les familles reçurent environ 5 000 euros de compensation environ. L'incendie reste sous silence à cause de la propagande d'état.

Voir également Incendie de Noël à Luoyang en l'an 2000 qui fit 309 décès.

Économie[modifier | modifier le code]

Karamay, dont le nom signifie « huile noire » en ouïghour, est surtout connue pour ses très importants gisements de pétrole et de gaz naturel. Le début de leur exploitation commerciale date de la mise en service du puits no 1 de Heiyoushan le 31 octobre 1955[5]. Bien qu'il existe d'autres ressources naturelles, comme le charbon ou le gypse, la principale activité économique de Karamay est l'extraction et le raffinage des produits pétroliers, qui représente environ 90 % des revenus.

Les champs pétrolifères de Karamay sont les plus importants découverts en Chine depuis la fondation de la République populaire. Ils ont produit en 50 ans (statistiques de 2006) 226 millions de tonnes de pétrole brut et 3,43 milliards de mètres cubes de gaz naturel, l'objectif étant, grâce à la découverte de nouveaux gisements, d'atteindre une production annuelle de 20 millions de tonnes équivalent-pétrole en 2010[6].

Une zone éco-agricole de 333 km2 a été développée à partir de 1999 à 10 km au sud-est du centre-ville. Des cultures irriguées y sont progressivement implantées.

En 2006, le PIB total a été de 47,3 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 96 006 yuans[7].

Transports[modifier | modifier le code]

Karamay est située à environ 380 km par la route (autoroute 312 et route 217) de la capitale provinciale Ürümqi. Il existe un vol quotidien de la compagnie China Southern Airlines entre l'aéroport de Karamay (code AITA KRY) et Ürümqi[8].

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Route G-217 près de la « ville-fantôme » d'Urho

Le principal site touristique de la région est la « ville-fantôme » ou « château-fantôme » d'Urho, vaste zone de 30 km2 où le vent a érodé les collines en leur donnant l'apparence de toutes sortes de constructions - pagodes, temples, pyramides - ou d'animaux, et où, par grand vent, on peut entendre des sons impressionnants.

Le parc de la montagne de l'Huile noire et le puits no 1 sont deux autres curiosités locales.

Faune[modifier | modifier le code]

Les principaux animaux sauvages vivant dans la région sont la gazelle de Mongolie (Procapra gutturosa), le lièvre, le sanglier (Sus scrofa), le renard et le faisan sauvage.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Karamay exerce sa juridiction sur quatre districts :

  • le district de Karamay - 克拉玛依区 Kèlāmǎyī Qū ;
  • le district de Dushanzi - 独山子区 Dúshānzǐ Qū ;
  • le district de Baijiantan - 白碱滩区 Báijiǎntān Qū ;
  • le district d'Urho - 乌尔禾区 Wū'ěrhé Qū.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources principales[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]